Tempête Alex : la reconstruction est en marche dans la Roya

Charles-Ange Ginésy, président du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, était en déplacement dans la Roya, afin de faire un point sur la situation au sein de la vallée après le passage de la tempête Alex.

Plus de quatre mois après les intempéries ayant touché la vallée de la Roya, Charles-Ange-Ginésy s’est rendu sur place pour s’apercevoir de l’avancée des travaux dans l’arrière-pays niçois. Le président du Conseil Départemental était notamment accompagné par Xavier Pelletier, préfet délégué chargé de la reconstruction des vallées, Alexandra Valetta-Ardisson et Eric Ciotti, députés des Alpes-Maritimes.

Dans un premier temps, les élus ont participé à l’inauguration du pont Bailey de Veil, à Breil-sur-Roya. "C’est une très grande joie d’inaugurer ce pont, qui va permettre de désenclaver 25 familles coupées du monde, explique Sébastien Olharan, maire du village. C’est plus qu’une inauguration, c’est une première étape. Nous poursuivons l’objectif de rétablir tous les ponts de la commune avant l’été. Cela prendra du temps, mais nous pourrons nous relever et offrir un avenir radieux à Breil."

Un enthousiasme partagé par Charles-Ange Ginésy, le président du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes : "C’est un grand jour pour la Roya. Près de 4 mois après la catastrophe, l’avancée dans les vallées est colossale. Je suis déterminé. J’ai appris à aimer ce territoire, et nous ne lâcherons pas la vallée de la Roya. Il y a une reconstruction à réaliser pour faire quelque chose de bien, de beau et de grand."

Un planning important sur le plan moral

Ensuite, les élus ont visité deux ponts provisoires en cours de construction au sud de Fontan, au niveau de la commune de Saorge. Pour conclure, le cortège s’est réuni au sein de la mairie de Fontan pour évoquer le planning des futurs travaux. De nombreux chantiers sont en cours. Le premier objectif est de rendre possible, d’ici mi-juillet, la libre-circulation entre la frontière italienne et Breil. Cet automne, les convois dans les gorges de Paganin devraient être supprimés. D’autres opérations de grande envergure devraient être réalisées en 2022.

L’annonce de ce planning a été accueillie avec un grand soulagement par les locaux, à l’image de Philippe Oudot, maire de Fontan : "Vous nous avez donné un planning, c’est ce que l’on attendait. Vous avez parlé de modernisation, et je m’en réjouis car il est important de parler de modernité dans la vallée." "C’est un jour très important, renchérit Brigitte Bresc, maire de Saorge. Ce calendrier est une très bonne chose. Il va permettre à la population d’attendre plus sereinement."

La situation est finalement bien résumée par Charles-Ange Ginésy : "Nous sommes ravis, car c’est un tournant. Au-delà de la reconstruction des équipements, des infrastructures ou des bâtiments, il y a l’effet psychologique. Nous donnons un signe positif, avec des réalités. C’est un souffle nouveau sur la vallée de la Roya. Nous tiendrons nos engagements pour la reconstruction intégrale des infrastructures de la vallée." La reconstruction sera longue et difficile, mais elle est bel et bien lancée !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire