Tribune : Comment détricoter le contre feu de Christian Estrosi au TNN

Il fallait s’y attendre et cela n’a pas trainé. 48 heures après qu’Eric Ciotti a décidé de rejoindre le camp des responsables politiques qui souhaitent conserver Acropolis et le TNN, le maire de Nice a contre-attaqué en présentant l’état d’avancement des travaux de rénovation de l’église des Franciscains.

Il faut revenir 18 mois en arrière lorsque le maire de Nice a annoncé la démolition du TNN.

Je rappelle que la démolition du TNN a été présentée comme étant justifiée par la nécessité de procéder à de trop coûteux travaux de mise aux normes et de rénovation, à hauteur de 12 millions d’euros alors que pour 4 millions d’euros nous aurions un théâtre tout neuf à l’église des Franciscains. Ce sont les chiffres initiaux sur lesquels s’est construit un gros mensonge financier.

Il faut également ajouter les frais de démolition du TNN évalués dans un 1er temps à 1,5 million d’euros, réévalués à 4 millions d’euros depuis. Il fallait donc démolir avant de remplacer.

Pour remplacer le TNN on se dirige vers une opération absolument hallucinante qui va s’opérer en trois temps :

1er temps : On construit une salle d’une capacité maximale de 304 places, soit une centaine de moins que l’actuelle salle Michel Simon, dans l’ancienne église des Franciscains, pour une opération concernant l’ensemble Saint François, comprenant salles de répétition, bureaux, restaurant et bar, vestiaires pour un total... désormais évalué, non plus à 4 millions d’euros mais à 17 !

2e temps : On édifie une salle de théâtre provisoire d’une capacité de 600 places, "la cantine" définie comme une structure éphémère appelée à durer (c’est excellent !). Cette structure vient de Suisse et a été achetée sans appel d’offres préalable, semble t’il, mais de gré à gré (information non confirmée). Elle coûte entre 6 et 7 millions d’euros.

3e temps : La grande salle du Théâtre sera quant à elle, construite dans l’actuel Palais des Expositions, appelé à déménager dans la Plaine du Var, à l’horizon 2025. Aucune évaluation financière de son coût n’est donnée. Cela ne peut pas être inférieur à 10 à 15 millions d’euros en tout état de cause.

En conclusion, on nous a expliqué qu’il fallait démolir le TNN car sa rénovation évaluée entre 12 et 17 millions d’euros coûtait trop cher pour construire à la place un projet évalué entre 38 et 43 millions d’euros comprenant la démolition (4 millions d’euros), le théâtre des Franciscains (17 millions d’euros), la structure provisoire (entre 6 et 7 millions d’euros) et la grande salle (10 à 15 millions d’euros).

Patrick Allemand, Ancien Conseiller municipal et métropolitain de Nice

Partager

Laisser un commentaire