Un comité stratégique définira la politique touristique de Nice et la Métropole

Déjà projécté dans l'après-Covid , avec l'envie de récupérer le temps perdu, Christian Estrosi a proposé aux hôteliers au cours d'une réunion la création d'un comité stratégique pour préparer l’avenir. "La crise sanitaire inédite que nous traversons a durement touché le secteur hôtelier avec une baisse massive de la fréquentation touristique", a dit l'édile.

Après avoir mis en place un arsenal de mesures en faveur de ces entreprises, il veut également évoquer l’avenir en annonçant la création d’un comité stratégique pour positionner Nice à la pointe du tourisme urbain mondial.

"Notre territoire a de grandes ambitions en matière de stratégie touristique et de montée en gamme de l’hôtellerie. À l’horizon 2025, ce sont 3 000 chambres supplémentaires qui seront créées sur notre territoire dont 62 % de constructions ou restructurations d’hôtels 4 ou 5 étoiles. Un programme qui représente pour Nice et notre Métropole 200 millions d’euros de retombées économiques et la création de 800 emplois directs, sans compter les emplois indirects. Mais ce ne sont pas seulement de nouveaux équipements que nous devons construire, c’est aussi un nouveau modèle d’attractivité", c’est le résultat de son analyse et prévision.

Mais cela ne suffit pas. Il a proposé aux acteurs économiques du secteur, "de créer un comité stratégique pour le tourisme afin d’élaborer notre politique des 20 prochaines années en choisissant de développer la voie du tourisme urbain qui séduit toujours plus des visiteurs à la recherche de lieux alliant patrimoine, culture, espaces verts apaisés, mobilité douce et modernité. Notre futur Palais des Expositions et des Congrès sur le site du MIN, équipement ultra moderne intégrant enjeux écologiques et nouvelles technologies, nous permettra également de faire un bond en matière de tourisme d’affaires."

Pour lui, le chemin à suivre est clair et il veut s’y engager résolument : "Ce nouveau modèle et ses déclinaisons permettront d’accompagner l’ hôtellerie dans la sortie de crise et leur permettre d’augmenter rapidement et fortement leurs chiffres d’affaires".

Ce comité stratégique va travailler sur des propositions dans les prochaines semaines et présenter des annonces concrètes en début d’automne prochain.

*Ont participé à cette réunion : Denis CIPPOLINI (président de la Fédération Hôtellerie et tourisme UMIH Nice Côte d’Azur), Edouard DESCHEPPER (Voile d’Or), Stéphane DARTOIS (Méridien), Jurgen DOISE (NH hôtel), Lionel SERVANT (Négresco), Bernard SIMON (Hôtel Mercure), Jean-Luc PASSION (Holiday Inn), Stéphane Vilar (Anantara Plaza), Michel WITTMER (HYATT Régency) ; Thierry COSTES (Hotel AMOUR) ; Fabien GENTOU (Park inn), Stéphan MEYVISCH (Radisson), François Régis SIMON (Grand hôtel du Cap Ferrat ), Serge TRIGANO (MAMA SHELTER), Pierre MESSE (NOVOTEL) ; Franck Goldnadel (Aéroport Nice Côte d’Azur).

Photo KS

Partager

Laisser un commentaire