Un Conseil Municipal en mode " concorde républicaine"

Dédié principalement aux mesures anti-Covid et pro , l'assemblée municipale ( en visio-conférence avec la présence dans l'hémicycle des seuls présidents de groupe , pas moins de 8 !*) s'est déroulé dans une atmosphère apaisée et dans un esprit de "concorde républicaine" ( dixit Pierre-Paul Léonelli, Nice Ensemble). La maire de Nice Christian Estrosi en est sorti conforté dans son rôle de Lord Protector ( " Dans cette période particulièrement difficile et éprouvante pour tous, j’ai mis en œuvre en urgence des mesures adaptées à la protection de notre population") par l'ensemble des intervenants qui lui ont reconnu son engagement sans faille dans ces moments et circonstances difficiles et oh, combien complexes. L'analyse de la situation générale a trouvé une facile conclusion : les manquements et responsabilités sont des " autres" ( Gouvernement, services d'Etat , Europe, monde), le satisfecit et les éloges à soi-même. En fait, on doit constater que le débat est parti un peu en vrille, entre des concepts à échelle universelle et d'autres au retour dans les cavernes ! L'ensemble des délibérations du paquet " Covid" a été approuvé à l'unanimité, sauf quelques remarques à la marge.

Ces dossiers regardaient divers volets, tel une prime aux agents municipaux, la gratuité du stationnement jusqu’au 30 juin, l’exonération de la redevance d’occupation de l’espace public, la remise gracieuse des loyers des entreprises et associations dans les locaux publics, une subvention de près de 0.4 million d’euros aux association qui opèrent dans le social, un allocation monétaire aux familles en situation de précarité, l’attribution d’un panier alimentaire pour les personnes âgés de plus de 65 ans, une aide de 0,5 million d’euros au secteur associatif, une rallonge de 0,5 million d’euros aux associations culturelles.

Enfin, les enfants scolarisé continueront à bénéficier e la gratuité de la réfection.

Déjà annoncé dans les dernières semaine, le Conseil Municipal a également donné son approbation à la constitution d’une agence de sécurité sanitaire , environnemental et de gestion des risques qui aura surtout une tâche de prévention.

Enfin, le compte administratif 2019 a été approuve. Il présente un solde excédentaire de 14,7 millions d’euros.

* Pierre-Paul Léonelli ( Nice Ensemble) et Gaël Nofri ( indépendant) majorité municipale ; Patrick Allemand ( Un autre avenir pour Nice) , Benoît Kandel ( CNIP) Marie-Christine Arnautu ( RN), Guillaume Aral ( DvD) , Dominique Boy Mottard ( DvG) Juliette Chesnel-Le Roux ( EE-LV) , groupes d’opposition.

Partager

Laisser un commentaire