Un rassemblement citoyen en soutien à Carola Rackete au port de Nice

Giovanni di Benedetto et Tobia Savoca ont décidé d'organiser un rassemblement citoyen de soutien à Carole Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3, au port de Nice (Quai des Docks). Initialement prévu mercredi 3 juillet, il est reporté au samedi 6 juillet afin de respecter le délai légal pour déclarer l'évènement à la Préfecture et éviter une interdiction.

Carola Rackete est une jeune allemande, capitaine du navire Sea-Watch 3 de l’ONG des Pays-Bas Sea Watch. Elle a été arrêtée dans la nuit de vendredi à samedi dernier, en accostant illégalement sur l’île italienne de Lampedusa. À bord de son navire, 42 migrants à bout de forces récupérés au large des côtes libyennes. Depuis deux semaines, le Sea-Watch 3 était bloqué dans les eaux internationales à cause du blocus imposé par le ministre de l’intérieur italien Matteo Salvini, et le refus du gouvernement de voir débarquer les migrants sur le territoire italien. Mercredi dernier, Carola Rackete avait déjà décidé de forcer le blocus maritime italien, déclenchant l’ouverture d’une enquête par le parquet d’Agrigente (en Sicile) pour aide à l’immigration clandestine et non-respect de l’ordre d’un navire militaire italien de ne pas pénétrer dans les eaux territoriales italiennes. La jeune capitaine risque jusqu’à dix ans de prison, pour avoir accosté illégalement, en tentant de sauver une quarantaine de vies.

Mardi soir, Carola Rackete a été libérée après que la juge en charge de l’enquête préliminaire rende le décret italien de sécurité caduque face à la situation de sauvetage. Matteo Salvini a néanmoins déclaré que la capitaine allait faire l’objet d’une mesure d’expulsion vers l’Allemagne, celle-ci doit être encore confirmée par les autorités judiciaires.

« Nous, immigrés italiens vivants à Nice, faisons appel aux citoyens niçois pour se rassembler dans un lieu symbolique, tel que le port de la ville, pour manifester notre solidarité au capitaine Carola Rackete et son équipage de la Sea-Watch3 et les valeurs humanistes qui hantent leur action.

Nous, immigrés italiens vivants à Nice, croyons que la Méditerranée est d’abord un symbole d’unité et que la solidarité est inscrite dans cette identité méditerranéenne dont parlaient jadis des grands hommes français comme Albert Camus, Fernand Braudel et Gabriel Audisio », déclarent les deux organisateurs du rassemblement dans une lettre.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message