Un square inauguré boulevard Gambetta en hommage à Max Cavaglione

Sur le Boulevard Gambetta, au croisement des rues Buenos Ayres et du Rocher, un square a été inauguré en hommage à Max Cavaglione, ancien Conseiller Municipal de Nice, décédé en 2013.

Ce square, tous les niçois sont passés devant au moins une fois, sûrement sans vraiment y prêter attention. C’était un petit espace où seuls deux arbres trônaient. La ville de Nice a décidé de le réhabiliter pour en faire un lieu souvenir à l’ancien élu Max Cavaglione, qui a tant agit pour la cité azuréenne.

En présence de ses deux fils, Gérard et Gilles Cavaglione, et du Maire niçois, Christian Estrosi, le nouveau square “Max Cavaglione” a été inauguré. Dans ce nouveau lieu réaménagé, une fontaine et une plaque portant son nom ont été dévoilés ce matin.

Après le dévoilement de la plaque, les fils de l’ancien conseiller municipal ont tour à tour prononcé quelques mots sur leur père et sur la signification et l’édification de ce square.

Gerard Cavaglione est d’abord revenu sur le parcours de son père, parlant que son ambition de faire la politique avait naît à l’âge de 18 ans lorsqu’il rentre à HEC. Finalement, ce n’est qu’à l’âge de 59 ans qu’il y met les pieds avec son élection au conseil municipal en 1978. Pendant plus de 25 ans et 4 mandats différents, Max Cavaglione a siégé au conseil de la ville.

Gilles Cavaglione a lui rappelé l’engagement et les combats de son père.
Il a toujours exigé une amélioration des données publiques, de donner un caractère écologique à son mandat, une thématique peu considérée à l’époque. Il avait même l’ambition de mettre en place un grand prix de l’environnement de la Ville de Nice.
Mais ce qui a fait aussi rentrer Max Cavaglione dans l’histoire de la ville, c’est son combat contre la Compagnie générale des Eaux, devenue aujourd’hui Vivendi pour l’accessibilité de l’eau à coût réduit pour tous les niçois.

C’est ce dernier combat qui explique la construction d’une fontaine dans le square. Ce monument symbolise son engagement dans cette thématique pour le bien commun de tous les niçois. “Cette fontaine marquera à jamais son souvenir” termine Gilles Cavaglione.

Christian Estrosi s’est ensuite exprimé sur l’ancien élu, parlant d’abord de son souvenir de lorsqu’il partageait le même rang lors de sa première élection au conseil municipal de Nice.
Il a ensuite évoqué le fait que sa famille politique puisse lui reprocher de rendre hommage à des personnalités politiques de gauche mais que pour lui Max Cavaglione avait agit pour la gauche mais pour le bien de tous les niçois. Le maire niçois a même toujours en tête les combats que Max Cavaglione a mené : “son souvenir me mène parfois à suivre des chemins qu’il a tracés. Si Max était ici, il serait à mes côtés pour soutenir le verdissement de sa cité !”.
Enfin, Christian Estrosi a expliqué pourquoi ce lieu avait été choisi pour rendre hommage à l’ancien élu :
“ Cet endroit se trouve sur le boulevard où il habitait, fleuri et maintenant accompagné d’une fontaine, il remplit toute les conditions pour honorer Max Cavaglione, la mémoire d’un grand serviteur de notre ville."

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire