Un vent de liberté va souffler sur les plages niçoises et azuréennes

Le Préfet des Alpes-Maritimes a autorisé , à partir d"aujourd'hui, "l’accès aux plages et aux rivages concernés pour un usage dynamique, à des fins de promenade, de baignade et d’activités sportives et nautiques individuelles.". Des 16 communes maralpins du littoral, quatre ( Eze, Beaulieu, Saint-Jean Cap Ferrat, Villefranche sur Mer) n'ont pas présenté une demande de dérogation. Bernard Gonzalez précise qu'"il ne s'agit pas d'envisager une utilisation traditionnelle de la plage", mais "une utilisation dynamique pour marcher ou pratiquer des sports individuels, dans le strict respect des mesures de distanciation physique et des autres consignes sanitaires".

Marcher, courir et nager sera donc possible. Il sera en revanche impossible de s’adonner à la bronzette ou de pique-niquer.

« Activités dynamiques », par opposition à la bronzette statique, « plages horaires précisément définies » : sous conditions, les promeneurs, nageurs, pêcheurs à pied, sportifs - en pratique « individuelle » - pourront donc retrouver le chemin d’une plages,

Feu vert également pour les plaisanciers avec la réouverture des ports de plaisance sur toutes les communes .

Partager

Laisser un commentaire