Une agence de Sécurité, l’anticipation comme devise

Au sein de l’hôtel de ville à Nice, Christian Estrosi, maire de la ville et président de la Métropole Nice Côte-d'Azur, a inauguré l'installation de l'Agence Sécurité sanitaire, environnementale et de gestion des risques.

Alors que le 4 mai dernier, la Métropole Nice Côte-d’Azur a créé la première Agence de Sécurité sanitaire, environnementale et de gestion des risques de France, l’installation officielle de cette dernière a lieu ce jeudi 14 janvier.

Un plan devenu enfin réalité

Ce projet ne date pas d’hier. Avant l’apparition la crise sanitaire liée au Covid-19, Christian Estrosi avait souhaité mettre en place un outil capable d’orchestrer la coordination des réponses d’urgence en cas de situation critique. Un outil envisagé il y a quelques mois, devenant une nécessitée aujourd’hui.

"Nous sommes les premiers à s’engager sur la mise en place d’un outil spécifique à la fois pour gérer des situations liées à des origines épidémiques, terroriste ou encore des conditions climatique comme la tempête Alex" indique le maire de la ville, en présence de Richard Chemla, vice-président de la Métropole délégué à la transition écologique, et pilier du projet.

Immédiatement confronté à la Covid-19, puis à la tempête Alex, l’Agence de Sécurité a su rapidement démontrer son efficacité à la gestion de ces deux crises. Christian Estrosi veut systématiquement un coup d’avance pour sa ville et ses habitants : "Nous voulons être dans une stratégie d’anticipation" a-t-il déclaré. L’objectif de l’agence est basée sur l’anticipation afin de réduire au maximum les effets des crises sur la population. Cette agence possède les experts et les compétences pour traiter plusieurs sujets principaux comme la crise sanitaire, l’environnement et les risques des gestions tel que le terrorisme ou encore l’insécurité. Avec lui autour de la table, et derrière l’écran-plasma de la mairie, plusieurs acteurs compétents ralliés au projet.

Une équipe d’experte aux commandes

Afin de perfectionner la ville de Nice, territoire résilient, l’Agence de Sécurité sanitaire, environnementale et de gestion des risques s’équipe de plusieurs acteurs nécessaires à la bonne conduite de l’outil. Plusieurs médecins de qualité encadrent la partie sanitaire avec un seul mot à la bouche lors de cette visioconférence, il s’agit bien évidement du "vaccin". Un mot auquel le maire de la ville n’a pas manqué de réagir : "Faîtes-vous vacciner, inscrivez-vous dans les centres de vaccination".

Hormis l’aspect sanitaire, l’écologie et l’aspect environnementale sont également une des thématiques mises en avant. Jean Pierre Goux, mathématicien, ingénieur niçois, insiste sur une méthodologie permettant de quantifier les solutions en les nourrissant des meilleures données scientifiques disposées. Le mot de la fin est pour Richard Chelma, bras droit du maire lors de ce projet. "L’obligation de subir nous donne le droit de savoir". Le projet élaboré pourra également bénéficier de start-up, prêtes à mettre leurs services pour la ville de Nice.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire