Une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites à Nice

Ce jeudi, à 10h au jardin Albert 1er, l’ensemble des syndicats et de nombreux corps de métier se sont réunis. Une dixième manifestation contre la réforme des retraites, une lutte qui dure depuis le 5 décembre. Reportage.

Il est 10h est déjà quelques centaines de manifestants sont présents au Jardin Albert 1er de Nice, départ de la manifestation du jour. Les différents syndicats diffusent leurs musiques, et les personnes discutent et se préparent à partir. Le cortège atteindra au final les 2000 personnes environ. Aujourd’hui, de nombreuses professions étaient présentes, à l’image des pompiers et des avocats. « Nous protestons contre la réforme des retraites et la disparition des avocats de proximité. Lutter contre la réforme, c’est lutter pour la justice des plus démunies » éclaircie Thierry Troin, avocat au barreau de Nice. Le récent bâtonnier (élu par ses confrères, il est le chef et le représentant de l’Ordre) explique « que l’augmentation des cotisations, passant de 14 à 28% n’est pas acceptable. Notre caisse des retraites est excédentaire, nous versons déjà 100 millions d’euros par an dans des caisses de retraite déficitaire pour les renflouer. Nous ne pouvons pas l’accepter comme n’importe quel travailleur. »

« C’est la 10e journée de mobilisation, le gouvernement doit bouger »

De la promenade, jusqu’à la place Garibaldi, les manifestants ont entonné leurs slogans. « Pour être honnête, aujourd’hui, il y a moins de manifestants. C’est normal dans notre département, c’est les vacances et certains sont partis en voyage. Ils reviendront pour les prochaines manifestations, d’ici 15 jours ça va repartir. D’autant plus avec la conférence nationale de financement, on va droit dans le mur » assène Frank Hausner, secrétaire générale Force Ouvrière. Une réforme qui déplaît toujours autant au sein de l’hexagone. « Aujourd’hui, l’ensemble des professions libérales que ce soit les avocats, les pompiers rejoignent les unions syndicales. Cela montre bien que l’ensemble du pays est contre cette réforme » martèle le secrétaire général.

Une manifestation pendant le carnaval

Quand le roi de la mode, tête d’affiche du carnaval de Nice était attendu au premier plan cette semaine, ce sont bien les manifestants qui ont attiré les lumières sur eux. « Le seul responsable est le gouvernement. Malgré le rejet de la population face à cette réforme, ils continuent d’insister » se défend Gérard Ré, secrétaire générale de la CGT Nice 06. Sous les yeux parfois ahuris des touristes étrangers le cortège filait bon train. « Nous avons croisé des touristes sur la place Massena, et figurez-vous qu’ils nous applaudissaient. Il semblerait donc que l’on soit bien vu. En plus, nous sommes en dehors des festivités carnavalesques, on dérange aucunement. On continue juste à faire pression » raconte Frank Hausner. Encore débattu à l’assemblée, là aussi, le débat patine. De nombreux mouvements et signes de contestations sont attendus dans les semaines à venir.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Vianney Masse

Laisser un commentaire