"Unis pour ne pas subir" : une devise qui devient réalité

Le lieutenant Olivier Riquier a présenté son livre à la caserne Magnan à Nice. Plus qu'un témoignage, il évoque le déroulé de cette nuit qui a coûté la vie à 86 personnes le 14 juillet 2016.

"Avec la publication de ce livre, vous allez participer à l’écriture de l’histoire de cet événement", selon René Dies, responsable départemental SDIS 06. Au-delà des témoignages, il évoque le déroulé exact de ce drame et les différentes décisions prises lors de cette nuit. L’intégralité des revenus seront reversés à l’Œuvre des pupilles orphelins et fonds d’entraide des sapeurs-pompiers de France.

Des récits bouleversants

Après une courte allocution, Olivier Riquier fait écouter les témoignages de ces hommes lors de l’attentat. Tous sont en contact direct avec le CTA-CODIS 06 (centre de traitement de l’alerte). Ils ont aussi été retranscrit dans le livre. Parmi eux, l’adjudant Frédéric Dalpont prend la parole pour raconter ses missions comme s’occuper des victimes. "La première était de s’occuper des victimes. J’ai appris plus tard malheureusement qu’on s’était occupé de la plus jeune victime ce soir-là. C’était une petite fille de 2 ans. Au contact du Colonel Riquier, on m’a confié une mission particulière : on m’a demandé d’aller compter les morts. Mission que j’ai acceptée et exécutée. Je suis parti du début de la promenade jusqu’à la fin. Je les ai comptées un par un en levant les draps pour être sûr pour qu’il n’y avait pas deux en dessous. Malheureusement le dernier que j’ai compté c’est le chauffeur du camion. Moi, je peux dire aujourd’hui que je les ai tous vus, ces anges "

Une situation exceptionnelle

Le Colonel Dies a voulu soutenir l’initiative du lieutenant-colonel Riquier. Le but a été de relater cet attentat de l’intérieur et du point de vue des pompiers. Il a tenu aussi à féliciter son action qu’il juge avoir été déterminante dans le feu de l’action.
"C’est avec ces 462 sapeurs-pompiers qui sont intervenus et c’est cette réponse globale départementale, même au-delà du corps départemental qui a pu renforcer votre action qui a été déterminante et qui a été particulière dans une carrière de sapeur-pompier, on n’en fera très peu. C’était une opération qu’on ne connaissait pas. On sait ce qu’est un feu de forêt mais ça, on ne sait pas, mais on a su s’adapter", rappelle Renée Dies.

Une volonté de transmettre

Pour Olivier Riquier, l’idée d’écrire un livre n’a pas été une évidence d’emblée. C’est notamment grâce à sa femme qui est universitaire et ses proches qui s’est décidé à raconter sur papier cette histoire tragique.
"Au départ, je ne voulais pas écrire une ligne sur ce que j’avais vécu. Les premières phrases de mon livre, c’est l’intervention de ma vie mais aussi celle que je ne voulais jamais vivre. C’est mon éditeur Carlos Zagglia que je connais et qui est formateur avec moi qui m’a convaincu de laisser une double trace. Une trace de l’intervention du 14 juillet 2016 et une trace de l’aventure humaine qui est la mienne à la tête des pompiers de Nice."

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire