Vaccination : le gouvernement compte bien sur le printemps pour passer à la vitesse supérieure , la Métropole a dépassé la 100 000e injection

C’était le souhait d’Emmanuel Macron : accélérer « encore et encore » la vaccination. A Nice et dans les communes métropolitaines , le message a été reçu et surtout ...appliqué. Si le 30 décembre , la 1re injection était réalisée dans une Ephad, la Métropole a passé le cap de la 100 000e injection. Au niveau national, près de 12 355 000 injections ont été réalisées ( 9,242 millions une injection, 3,111 millions les deux)

La Métropole vient de passer le cap de la 100.000e injection, et ce en 3 mois. Plus précisément 73.000 personnes ont reçu la 1re injection, 27.000 la 2e injection Près de 138.000 personnes sont inscrites sur la plateforme

Et encore, le département des Alpes-Maritimes qui compte 17,62% de sa population à avoir reçu une première injection, en avance sur le taux national , 12.73%.*

L’exécutif a ainsi annoncé l’ouverture de 38 vaccinodromes sur l’ensemble du territoire afin de répondre à l’augmentation du nombre de doses livrées. Capables de pratiquer chacun 1 000 à 2 000 injections quotidiennes, ils seront gérés en partie par les sapeurs-pompiers.

Le gouvernement s’est constitué une véritable armée de vaccinateurs. Jusqu’à présent, seuls les médecins, les infirmiers et les pharmaciens étaient autorisés à vacciner. Désormais, les dentistes, les vétérinaires, les infirmiers à domicile, les pompiers et certains étudiants en santé pourront également participer à la campagne, sur la base du volontariat.

Partager

Laisser un commentaire