Visite Phillipe Vardon (RN) au commisariat Foch : une rencontre symbolique

Accompagné du député européen RN Nicolas Bay, elle fait suite aux fusillades qui ont eu lieu dans le quartier des Liserons. Il veut ainsi dénoncer la place que les dealers ont dans les quartiers.

"On a une situation critique dans les quartiers et pas seulement dans les cités de saint-Denis ou les quartiers nord de Marseille". Le candidat RN a l’élection municipale et le Vice-président du groupe Identité et démocratie ne mâchent pas leurs mots pour décrire une situation qui ne cesse de se dégrader.

Christophe Castaner et Christian Estrosi au bûcher

Nicolas Bay ne demande qu’une chose : il y a donc une certaine urgence à remplacer monsieur Castaner. Il dénonce l’attitude du ministre de l’intérieur qui selon lui ne défend pas ses hommes. "Il est censé être à la fois celui qui dirige, celui qui défend et protège les policiers et l’institution judiciaire. Il a donc la très lourde responsabilité d’assurer la sécurité publique". Il explique que les policiers sont malmenés et démunis face aux violences. Ils n’ont plus les moyens d’agir en conséquence.

Il pense que le ministre est complètement dépassé par les événements et par les difficultés des policiers à assurer leurs mission au quotidien. On a un ministre qui nous explique qu’il va falloir arrêter les techniques d’interpellation qui ont faits leurs preuves, qu’il faut soupçonner les policiers de racisme dès qu’ils font l’objet d’une affiliation raciste calomnieuse et qu’il y a des tirs de kalachnikovs dans les rues.

Quand Philippe Vardon reprend la main, c’est pour mieux taper sur le maire de Nice. Selon lui, les plans d’investissements dans les quartiers de liserons et des moulins ne sont pas appliqués de la bonne manière : Christian Estrosi a fait un tout autre choix : un mois après, il annoncé un plan de 50 millions d’euros pour les liserons pour la rénovation urbaine.

Celui des moulins à eu encore plus d’argent avec une centaine de millions d’euros. . Ils ont servis essentiellement à la rénovations des bâtiments. Pour l’ancien conseiller régional, Christian Estrosi a permis le "développement du communautarisme" .

Les problèmes des règlements de compte dans les cités

Là ici, ils font référence aux fusillades qui ont eu lieu la semaine dernière ainsi que dimanche soir. Il faut une réponse politique, s’exclame Nicolas Bay. En chœur, ils avertissent sur les problèmes de sécurité de ces derniers mois. La période de confinement dans la ville n’a pas balayé les problèmes en matière de sécurité mais au contraire. On a eu des émeutes, des agressions de pompier et de policiers.

Pour lui il n’y a qu’une seule solution : expulser les criminels. Il fait cependant la différence entre deux types d’expulsions :"quand c’est des criminels étrangers, il faut les expulser de notre pays pour les renvoyer dans leur pays d’origine. Quand c’est des criminels qui ont la nationalité française qui vivent dans des logements sociaux, il faut les expulser." Il s’insurge en disant que l’organisme de côté d’azur habitat n’a pas pris le problème à bras de corps.

Enfin il s’inquiète de la venue des délinquants venant de Saint Denis et du Sud sud-ouest qui viennent se former aux liserons. C’est pour cela qui essaye de se présenter comme de la situation. "Moi je mène la loi et l’ordre dans cette ville".

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire