Municipales 2020 : la liste ViVA ! fait la « vélorution » et déroule son plan vélo pour Nice

La liste ViVA !, conduite par Mireille Damiano, a présenté son ambitieux plan vélo* pour Nice.

Une ambition « vélorutionnaire »

Partant du fait, qu’au baromètre national des villes cyclables, rendu public par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), Nice apparaît à l’avant-dernière place,
ViVA ! annonce comme mesure phare de son programme la construction de 340km de pistes cyclables, pour atteindre l’objectif de 15 % de déplacements en vélo à la fin du mandat. Cet objectif apparaît réaliste au regard de ce qui se passe aux Pays-Bas, où, malgré un climat bien moins favorable qu’à Nice, le vélo représente 28% des déplacements.

Un engagement financier à la hauteur des enjeux.

Des villes comme Strasbourg ou Bordeaux consacrent des budgets significatifs au développement du vélo (70 millions sur 4 ans, à comparer aux 500 000 euros annuels affichés par la Métropole de Nice). Conformément aux recommandations de la FUB, ViVA ! s’engage à garantir un budget minimal dédié au développement au vélo de 25 euros par habitant·e soit 8,6 millions par an. Ce chiffre peut sembler important mais il faut le rapporter aux 1,5 milliard d’euros du budget de la Métropole.

Les 10 premiers engagements de VIVA pour son plan vélo pour Nice :

1. Construire 340 km de pistes cyclables pour augmenter significativement la part du vélo dans les déplacements.
2. Construire un réseau cyclable maillant l’intégralité de la ville permettant de rejoindre en moins de 5 minutes une piste cyclable sécurisée desservant tout autre endroit de la ville. Ce réseau doit être continu, entretenu, protégé, respecté et bien signalisé
3. Articuler les déplacements en vélo avec les transports collectifs (parkings vélos, racks ou remorques à vélos sur les bus vers les collines, possibilité de mettre les vélos dans les trains et dans certains trams).
4. Installer des offres de stationnement sécurisé dans toutes les zones d’activité, y compris les gares, établissements scolaires, universités, bibliothèques, hôpitaux, services publics, ... dans toute la ville
5. Améliorer les vélos bleus (classiques et électriques) et assurer ce service dans tous les quartiers, y compris les quartiers populaires.
6. Développer les livraisons en vélos-cargos en refondant complètement le système logistique : circuits-courts, consignes...
7. Créer et animer des maisons du vélo dans les quartiers avec ateliers participatifs.
8. Encourager et organiser les déplacements en vélo avec un plan vélo éducatif pour les élèves des établissements scolaires et un accompagnement pour les personnes âgées (tricycles notamment).
9. Organiser la politique vélo en concertation constante avec les usagers et les associations.
10. Modérer partout la vitesse et le trafic automobile, généraliser les zones de circulation apaisée.

*La liste ViVA ! est signataire de la « charte pour le développement de l’usage du vélo pour la Métropole de Nice » proposée par l’association Nice-à-vélo

Partager

Laisser un commentaire