Philippe Pradal ( 1er adjoint au maire de Nice) accusé d’avoir "favorisé" l’association à l’origine du Forum Jorge François

C'est l'intéressé même qui a rendu publique cette information et précisant de vouloir réserver ses déclarations aux magistrats qui seront en charge de cette procédure. En fait, il s'agirait d'une subvention octroyé à l'association qui a promu et réalisé le Forum Jorge François et dans laquelle Philippe Pradal avait un rôle dirigeant, ce qui pourrait configurer , du point de vu formel ( il n'avait pas quitté la salle lors du vote de cette délibération) , une prise illégale d'intérêts.

C’est l’association Anticor dont le président est le niçois Picard qui était à l’origine du signalement :

Réuni le 20 décembre 2012, le conseil municipal de Nice avait accordé à l’association « Centre culturel et diaconie de Saint-Pierre d’Arène », d’une part, un bail de 18 ans (renouvelable une fois) mettant gratuitement à disposition des locaux de 1 400 m2 et, d’autre part, une subvention de 1,5 millions d’euros.

Problème : cette association, créée un mois avant, avait comme trésorier Philippe Pradal, conseiller municipal subdélégué aux comptes publics et membre de la commission des finances de la ville.

Anticor 06 avait saisi le Procureur de la République de Nice de ces faits, le 11 décembre 2015.

Suite à ce signalement, l’actuel premier adjoint au maire de Nice, Philippe Pradal, est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nice, le 11 octobre 2019, pour prise illégale d’intérêts (délit passible de cinq ans de prison et d’une amende de 500 000 €).

Le procureur de la République de Nice a expliqué que les poursuites portaient sur « le versement de subventions soit de fonctionnement, soit d’investissement entre 2012 et 2016 ».

Réaction de Christian Estrosi , maire de Nice : Philippe Pradal est un homme dont les engagements au service des autres et les valeurs morales sont reconnus et respectés. Sa probité ne saurait être mise en cause. Il a toute ma confiance.

Réaction de Eric Ciotti ( Président du CD06* à l’époque des faits) : Soutien amical à Philippe Pradal , injustement mis en cause pour son engagement humanitaire et désintéressé.

* Le Conseil départemental avait également voté une subvention à cette association

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message