Après le départ de Renaud Muselier de LR, une nouvelle majorité au Conseil régional serait possible ?

Allez, c'est parti. 24 heures après le départ de Renaud Muselier de LR , les manoeuvres ont commencé pour changer la majorité régionale.

Thierry Mariani, le chef de fil RN, propose une alliance aux élus LR de l’assemblée régionale. Il s’agit d’un « contrat de gestion régionale », pour que la Région « échappe à la domination macroniste ». Il estime que les élus de la mouvance « Trocadero » , celle de « la droite dure » chère à Eric Ciotti , le régional dans le quintet des candidats à la primaire des Républicains, sont une trentaine : « on est prêts à faire une majorité avec eux ! », a-t-il lancé

la clé de cet accord , un « contrat de gestion régionale » LR-RN. Thierry Mariani précise même la collaboration qu’il imagine entre les déçus de LR et son parti : pas question de fusion, mais plutôt « un contrat de gestion régionale, dans lequel chacun garderait sa liberté de parole et d’action au niveau de la politique nationale. »

Thierry Mariani- lui-même ancien président UMP- a fait ses calculs : « Le groupe des élus RN, Droite populaire et indépendants comporte 39 élus. Il suffirait de 23 élus courageux de la droite et du centre pour que notre Région échappe à la domination macroniste. »

Le guichet est donc ouvert. Après la désignation du candidat LR à la Présidentielle 2022 , il pourrait y avoir des visiteurs.

Partager

Laisser un commentaire