" Des territoires plus forts pour un Etat plus fort" pour Christian Estrosi et la France Audacieuse

A quelques mois de l'élection présidentielle Christian Estrosi et ses associés ( maires et élus) de la France Audacieuse qu'il a co-fondé en 2017 , ont réuni ses affidés aux Jardins Albert 1er. Ce traditionnel moment politique et convivial permet aux militants, aux élus et aux Maires de cette association de se retrouver pour échanger ensemble. L'occasion pour Christian Estrosi de s'exprimer sur l'actualité politique et donner quelques pistes sur l'orientation de ce mouvement Macron-compatible. La référence de ces élus à l'imminente descente dans l'arène d'Edouard Philippe - que l'intéressé a confirmé dans un vidéo-message la création d'un nouveau parti politique - sera de former , sous sa leadership, la structure portante de la majorité parlementaire lors des élections législatives qui suivront la présidentielle ? On peut bien pronostiquer cette issue même si Christian Estrosi s'est tenu prudent à ce sujet : " je m'exprimerai le temps venu" . Mais puisque l'ancien Premier ministre s'est déjà prononcé en faveur d'Emmanuel Macron , les jeux sont déjà faits...n'est-ce-pas ? Une manière aussi pour répondre indirectement à la rentrée politique d'Eric Ciotti, le téméraire candidat à la présidentielle chez Les Républicains, qui lui a exprimé son choix pour Eric Zemmour au cas où ... " Je suis triste pour mon ancienne famille politique qui a choisi la voie de l'exclusion et qui se rétréci" a évoqué le co-fondateur de La France Audacieuse lors de son one-man show ( l'autre co-fondateur le Maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc étant intervenu en visio-conférence) , en faisant allusion aux 23000 participants au vote de dimanche dernier par lequel Les Républicains ont choisi la modalité de désignation de leur candidat pour la présidentielle. " Ils ont choisi la liquidation du parti" - a-t-il affirmé.

Plus de 3000 personnes , associées d’une manière ou l’autre, à l’association des Amis du Maire étaient présentes dans les Jardins Albert 1er pour profiter du temps encore estival et assister à cette rentrée politique en présence de nombreux maires venus des quatre horizons de l’hexagone ou relié en distanciel et de parlementaires locaux ( Marine Brenier, Alexandra Valette-Ardissone, Patricia Delmas, Lus Dombreval).

Après quatre ans d’existence, la France Audacieuse, à défaut d’un élargissement à tache d’huile, a su créer un noyau de maires et élus qui fait réseau et opinion.

On y retrouve des maires de villes métropoles ( Nice, Toulouse) et de moyenne importance ( Reims, Angers, Caen, Versailles, Beauvais, Saint-Germain en Laye, Vesoul, Fontainebleau ). Des messages de sympathie sont venus du Président de la Région PACA et d’autres qui , tout en revendiquant un héritage gaulliste-chiraquien-sarkoziste on une sensibilité de centre ou libérale, ne se reconnaissent plus dans la ligne politique très droitière de leur ancien parti.

Tous ont trouvé dans le "territoire" le commun dénominateur qui donner l’encrage à leur fonction : clés du terrain, sens des réalités , pragmatisme" se sont les mots qui reviennent le plus souvent dans leurs discours et les opposent à la centralisation "parisienne " et bureaucratisation "ministérielle".

Christian Estrosi dans sa vibrante plaidoirie lors de son allocution en a fait la synthèse , en demandant une réforme des politiques publiques à l’enseigne de "les territoires d’abord" avec un transfert et partage des responsabilités de l’Etat.

En conclusion de son intervention, Christian Estrosi a annoncé que " dans les semaines à venir nous allons nous structurer pour offrir un espace politique qui n’ait pas peur de son ombre, du débat, de la confrontation d’idées !"

Mais ce qui est politiquement important est le rappel que "l’initiative d’ Edouard Philippe sera complémentaire au travail de La France Audacieuse engagé depuis 4 ans.".

Les audacieux ont trouvé leur capitaine en perspective future...après 2022, il y aura bien...2027 !

"Audentes fortuna iuvat" écrivait Virgile dans l’Eneide (X,284).

Partager

Laisser un commentaire