Jean-Luc Mélenchon condamné pour injure publique et diffamation envers Radio France

Jean-Luc Mélenchon a été condamné ce mardi 11 janvier à 500 € d’amende avec sursis et à 3 000 € de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Paris pour injure publique et diffamation envers Radio France.

Effectivement, le candidat de la France insoumise à l’élection présidentielle de 2022 avait qualifié des journalistes de Radio France « d’abrutis » et de « menteurs » après une enquête de la cellule investigation sur sa campagne présidentielle de 2017, ils enquêtaient sur des soupçons de surfacturation.

Suite à cette décision, son avocat Me Mathieu Davy a annoncé qu’il allait faire appel.
Il s’est dit « étonné d’une décision aussi sévère compte tenu de la liberté d’expression dont doit bénéficier un homme politique, un chef de parti, sur ses comptes de campagne ». En ajoutant : « On va aller en appel car nous croyons que la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme viendra soutenir cette liberté d’expression ».

Quant à Me Sabrina Goldman, l’avocate de Radio France, elle estime que les injures constituaient à des attaques purement gratuites qui dépassaient les limites de la liberté d’expression, et que de cette manière, la décision est « très satisfaisante pour tous les journalistes, puisqu’elle reconnaît que Jean-Luc Mélenchon ne pouvait pas impunément appeler à la haine de la sorte contre les journalistes de Radio France ». Selon elle, le tribunal « a finalement consacré le droit à la liberté d’informer ».

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire