L’Europe : le débat des jeunes niçois

À la veille des élections européennes, les Jeunes Européens et l'Entrepôt politique Niçois se sont associés pour animer un débat où les différentes listes candidates au Parlement étaient représentées par leur mouvements des jeunes.

La jeunesse politique est bien présente. France Insoumise, LREM, Rassemblement National, Républicains, Les Verts… tous ont répondu présent à l’appel. Le débat s’est ouvert sur une thématique centrale : l’Europe. Au programme, des questions réponses entre public et la jeunesse politique niçoise.

Maintenir l’Union Européenne ? Sortir de l’Union Européenne ? Chacun a dévoilé plan d’action et solution en vue des élections du 26 mai prochain. Des avis divergents comme nous l’attendions !

« L’Union Européenne est un frein à notre civilisation. Il n’y pas de démocratie en Europe. Parlons plutôt de projet, de nation et de coopération.  », argumentait le représentant RN.

« Il faudrait remplacer le conseil actuel par un sénat européen pour créer du lien entre l’Europe et les régions, rompre avec l’unanimité afin d’empêcher le droit de veto de certains pays et permettre plus de démocratie », a défendu celle des Verts.

Quand à celui de la France insoumise, il défend l’idée selon laquelle « l’Europe est un projet qui ne bénéficie pas au peuple mais grandes puissances" et interroge sur "quelle est l’Europe du peuple ? ».

Le projet "Renaissance" de LREM souhaite élargir le groupe parlementaire et instaurer une consultation citoyenne.

Enfin, Les Républicains annoncent la volonté de créer "un attachement commun et de retourner aux fondamentaux en donnant la parole au peuple".

Comme on pouvait s’imaginer, les questions de démocratie, de peuple européen, de défense et de sécurité ont animé les échanges parfois houleux entre les différents intervenants.

A la fin du débat ( "virile mais correcte" - comme on disait en d’autres temps de quelques échanges sur les terrains de rugby !), chacun - et ses supporters- est parti convaincu d’une seule chose : " j’ai raison".

Mais ils sont jeunes et il faut , avant tout, saluer leur engagement démocratique.

Quand on pense que les sondages attestent d’à peine plus de 20% de moins de 25 ans ira voter le 26 mai ...

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message