Le masterplan du nouveau Palais des Sport et de la Culture incorpore la grande salle du TNN version future

Après les polémiques - on est en campagne électorale, n'est-ce-pas ?- qui ont suivi son annonce lors de la présentation de son programme pour la prochaine mandature ( sous condition d'être élu, bien sur) , Christian Estrosi est revenu sur le dossier concernant le déplacement du Palais de l'Exposition ( rebaptisé Palais des Congrès et Parc des expositions) sur le nouveau site de l'ancien MIN, à son tour déplacé à la Baronne. Dans ce jeu à emboîtement , on y retrouve aussi le TNN, promu à une nouvelle vie après avoir été rasé , et dont le transfert à l'ancienne Eglise des Franciscains avait posé la question du nombre de place disponibles ( près de 500) contre les près de 1000 actuelles , plus une deuxième salle de près de 300 places.

Ce que le maire sortant-candidat appelle de ses voeux "un projet cohérent" prévoit que l’actuel Palais des Expositions serait restauré et aménagé en équipement culturel et sportif avec plusieurs salles modulables dont une d’une capacité équivalente à l’actuelle Salle Apollon de l’Acropolis.

En avant-propos de la présentation , lors d’une visite des lieux, Christian Estrosi a voulu souligner que cette reconversion se fera en pleine cohérence avec (i)la poursuite de la Promenade du Paillon , (ii)la requalificiation de l’esplanade De Lattre de Tassigny ; (iii)le développement du pôle de création du 109, aux anciens abattoires de Nice ; (iv)la réorganisation du TNN.

En fait, le Palais accueillera :

1) Une grande salle modulables de 2000 places assises permettant de conserver une salle de grande jauge en centre ville et d’offrir un équipement modulable et adaptable aux différentes manifestations culturelles et sportives soit (i) en configuration « Palais des Sports » pour accueillir des manifestations sportives indoor, (ii)soit en configuration « spectacles » avec scène centrale ou frontale.

2) Un auditorium/théâtre de 800 à 900 places assises qui permettra notamment de recevoir les représentations du TNN et complétera l’offre de 420 places offerte par la salle aménagée aux franciscains.

3) Les nouveaux ateliers de fabrication du Carnaval qui sont actuellement logés en partie dans des locaux situés rue du Docteur Richelmi (Ateliers Carnavaliers sur 1500m2), Bd Vérany ( Hangar des fleuristes sur 800m2) et en partie dans les expaces des anciennes halles SPADA (900m2).

4) La création du musée du Carnaval qui pourra ainsi vivre toute l’année.

Le musée comprendra (i) des espaces muséaux dédiés à l’histoire et aux savoir-faire du Carnaval, (ii) des circuits de visite et de découverte, (iii)des espaces pédagogiques et de formation liées aux métiers du Carnaval et du spectacle, (iv) des animations et des spectables

Le Calendrier prévisionnels

Les travaux d’aménagement du Palais pourront débuter en cohérence avec le développement du projet du nouveau complexe parc des expositions et congrès du Grand Arénas.

Dès 2022 les travaux pourront être engagés pour une durée estimée de deux ans, comprenant la restauration de l’étanchéité de la structure et des voûtes du bâtiment et l’aménagement. Les espaces pourront être livrés et seront opérationnels à partir de fin 2024. L’Esplanade De Lattre de Tassigny sera aménagée dans le même temps en espaces verts paysagers.

La foire de Nice et la foire aux manèges trouveront naturellement leurs nouvelles localisations sur le nouveau complexe d’exposition et de congrès du Grand Arénas.

Le financement

Pour prévenir la critique facile..." combien ça va coûter, qui va payer" qui lui soufflait déjà dans les oreilles, Christian Estrosi a avancé la structure du montage financier du projet. Cela n’évitera certainement pas les critiques de ses opposants mais , au moins, on parlera avec la connaissance des chiffres.

Résumons,

>plus de 8,5 millions d’Euros ont d’ores et déjà été investis par la ville dans le confortement des structure du Palais des Expositions. Ces travaux réalisés, profiteront pleinement aux futures installations.

>le déplacement des carnavaliers dans des espaces mieux adaptés, permettra de vendre les locaux occupés actuellement, pour une recette estimée entre 15 Millions et 18 Millions d’Euros.

>l’Etat, au travers du Ministère de la Culture, la Région et l’Europe, voire le Département apporteront leur part de financement à une hauteur estimée de 30%, du coût d’investissement, soit une financement de 16,5 Millions.

>la ville apportera le complément de financement, ramenée à environ 15 Milions d’Euros, sur un investissement total estimé à 50 Millions.

Manque, dans ce dossier la référence à la destinée future des deux hôtels actuellement présents qui, apparemment, n’ont pas été associés aux discussions avant la publicité de ce projet.

Le projet les intégrera dans le masterplan ? seront-ils déplacés ailleurs ? Pour l’instant, les deux parties ne sont pas exprimés à ce sujet, du moins de manière officielle.

Ce dossier sera suffisant unificateur pour faire taire les commentaires ? Rien de moins sur.

De ce fait, on attend les coups de cannon !

*Le palais des Expositions actuel a été construit entre 1956 et 1964. C’est un élément du patrimoine architectural de la ville.
- architectes : Richard et Michel LAUGIER
- Surface totale : 17 000 mètres carrés.
- Années 80 : deux hôtels accolés ont altéré sa façade

**cette grande salle sera équipée de gradins rétractables et modulables, permettant des configurations différentes

***la configuration et l’équipement de la salle permettront également d’accueillir des concerts

****La relocalisation des ateliers au sein du Palais des Expositions permettra à la fois : d’offrir aux carnavaliers, des espaces adaptés aux normes et aux techniques des nouveaux modes de production des chars et des personnages ; d’améliorer l’accessibilité des chars aux espaces dédiés au défilé du Carnaval (dimensions hors gabarit).

Partager

Laisser un commentaire