Législatives 2022 : Reconquête ! ne présentera pas de candidat face à Ciotti

Depuis plusieurs jours, le mouvement dirigé par le candidat éliminé au premier tour de la présidentielle (7,07 %) appelle à une union des droites avec le Rassemblement national, Debout la France et une partie des Républicains qu’il juge compatibles avec son projet.

Toutefois, sauf le micro-parti "personnel" Debout la France qui a adhéré, l’objectif de son fondateur Nicolas Dupont-Aignan est minimale et se résume à avoir un siège à l’Assemblée nationale, les autres n’ont pas donné suite.

Les responsables du parti finaliste de MLP s’opposent aux « accords de partis » et veulent surfer sur la vague anti-Macron. Les Républicains veulent rester dans leur bulle et ils ont déjà à gérer un probable exode de leurs députés vers le mouvement d’Emmanuel Macron.

Alors Eric Zemmour est passé à son plan B : « L’union nationale en actes ». À savoir les alliances à la carte, utiles pour créer la confusion chez ces partis.

Eric Zemmour a annoncé, mercredi 27 avril, sur Twitter que son parti, Reconquête !, « ne présentera pas de candidat face à Marine Le Pen, Éric Ciotti et Nicolas Dupont-Aignan" dans le cadre des élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

Surpris ? Pas vraiment puisque le député azuréen, anti-Macron à 100%, avait publiquement annoncé , avant la présidentielle, qu’il n’aurait jamais voté pour le président sortant en aucun cas de figure , et encore qu’au cas d’un deuxième tour entre Emmanuel Macron et Eric Zemmour , il aurait voté en faveur de ce dernier.

Une si précieuse gentillesse mérite un remerciement, ce qui est fait.

Partager

Laisser un commentaire