Municipales 2020 : Christian Estrosi présente son projet culturel

Ce vendredi , au MAMAC, Christian Estrosi a tenu une convention culture pour présenter les principaux axes de sa stratégie culturelle, une des quatre priorités dans son programme pour les élections Municipales.

Ce vendredi 14 févier, Christian Estrosi a dévoilé l’axe culturel de son programme pour les Municipales dans un des lieux emblématiques de la culture niçoise, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain (MAMAC). En présence d’acteurs culturels locaux comme Alex Benvenuto, ambassadeur de la gastronomie niçoise, Sylvain Lizon, directeur de la Villa Arson ou encore Murielle Mayette-Holtz, directrice du Théâtre National de Nice, le maire de la Ville s’est exprimé sur les principaux points de sa stratégie culturelle, à travers cette idée : « La culture à Nice est toujours et sera toujours en mouvement. »

Voici les principaux axes.

La culture en mouvement à l’école

La volonté est de permettre l’accès à une activité culturelle pour chaque enfant scolarisé. Cela passe par des animations scolaires en présences d’artistes, d’instruments et d’outils culturels. De plus, Musique pour tous sera créé sur le modèle déjà existant de Lecture pour tous et Théâtre pour tous, deux actions qui ont déjà fait leurs preuves.

La culture en mouvement, pour tous, toute l’année

Dans cette optique, il s’agit de replacer le réseau de bibliothèques de quartier au centre des événements culturels. Dans le même temps, il apparaît indispensable d’accroître la communication autour de ces événements, notamment avec l’ouverture d’un kiosque culturel pour faciliter l’information et l’achat de billet. Dans cet axe, Christian Estrosi défend son envie d’accompagner toutes les initiatives, qu’elles soient publiques ou privées.

Les musées en mouvement

Plusieurs musées sont concernés par un besoin de rénovation, notamment le Musée Matisse, Chéret et le Palais Lascaris. Le MAMAC est lui aussi visé par les rénovations dans un projet plus grand avec le déménagement du Palais des Congrès Acropolis et la relocalisation du TNN.* Ainsi, le musée devrait prendre plus d’ampleur pour devenir « le nouveau château de l’art contemporain ». De plus, l’ouverture des musées en nocturne au moins une fois par mois est une volonté pour faire découvrir la culture autrement.

Le spectacle en mouvement

Dans la même idée, il s’agit de rénover l’Opéra de Nice et de relocaliser le Théâtre National de Nice dans l’église des Franciscains pour la fin 2020. Le coût d’une éventuelle mise à niveau s’élèverait à 18 millions d’euros. Les Studios de la Victorine ne sont pas laissés de côté. Concentrée autour de son cœur de métier, positionnée sur le secteur de l’innovation et ouverte au public, la Victorine devrait retrouver de son éclat et devenir numéro 1 en France. En termes d’organisation événementielle, l’accent est mis sur des mini-concerts dans les jardins emblématiques de la ville ainsi qu’un grand festival de musiques actuelles.

Parmi ses volontés énoncées, le maire de la Ville de Nice et candidat aux prochaines élections municipales a également émis plusieurs idées d’événements et d’aménagements. En effet, dans son 3e axe, « le patrimoine en mouvement », Christian Estrosi évoque la construction d’un bâtiment adapté pour les Archives communales, des chantiers de rénovations de grands édifices et de sites patrimoniaux.

crédits photo : Alissia Lejeune

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Alissia Lejeune

Laisser un commentaire