Municipales 2020 : la liste VIVA ! a présenté son programme de "démocratie et bien vivre ensemble"

Ce samedi , la liste ViVA ! présentait la partie « démocratie et bien vivre ensemble » de son programme.

L’occasion aussi pour dresser le bilan "très négatif " de la mandature qui va sa fin, caractérisé par un maximum de communication (avec un coût exorbitant) et très peu de mesures concrètes pour le bien-être des populations (notamment concernant les plus modestes et les plus fragiles). Deux éléments majeurs sur la conception très particulière d’Estrosi en matière de démocratie pour les dirigeants de cette liste.

Les intervenants ont également fustigé le "fonctionnement clanique" de l’équipe municipale ainsi que " une fuite en avant dans une dérive sécuritaire basée sur un recours obsessionnel à la vidéo-surveillance, très coûteuse et sans efficacité (on n’a pas oublié le 14 juillet 2016) mais aussi dangereuse pour les libertés."

Les 10 priorités de ViVA ! pour la démocratie et le bien vivre ensemble :

Citoyenneté de résidence pour que toutes et tous, à partir de 16 ans, soient associé·es aux décisions.

Charte éthique pour en finir avec le clientélisme et la corruption.

Assemblées populaires et conseils de quartier citoyens désignés à majorité par tirage au sort pour que la population soit associée aux décisions.

Mise en place d’un budget participatif pour que la population soit associée à l’élaboration du budget de la ville.

Ouverture de maisons de la citoyenneté dans chaque quartier et traitement égalitaire entre tous les quartiers.

Moratoire sur la vidéo-surveillance, débat public, enquête indépendante, et alternative basée sur la présence humaine et sans arme de la police municipale.

Assises de la ville et mise en place d’un observatoire citoyen,

Mise en place du référendum d’initiative citoyenne.

Campagne annuelle d’éducation contre le racisme et les discriminations, pour l’égalité des droits entre toutes et tous.

Campagne annuelle d’information sur l’histoire de Nice, sa culture, son patrimoine, dans une optique d’ouverture au monde.

Partager

Laisser un commentaire