Municipales 2020 : la liste ViVA ! célèbre la citoyenneté de résidence en rendant hommage à Garibaldi

Le 8 février 1871, Nice élisait à l’Assemblée Nationale un étranger né à Nice : Giuseppe Garibaldi.

En 1871, alors que Garibaldi vient de combattre pour la France avec une armée internationale universaliste qu’il a lui-même levé, il est conspué par la droite qui refuse de le laisser s’exprimer, et démissionne. Victor Hugo lui adressera un vibrant hommage en démissionnant à son tour.

Le 8 février 2020, la liste ViVa ! Démocratie – Ecologie – Solidarité- a organisé, sur le port, un rassemblement convivial sur la citoyenneté à Nice aujourd’hui et le choix des personnes honorées par la municipalité pour l’attribution des noms des espaces publics.

Mireille Damiano, tête de liste, l’a rappelé dans sa prise de parole sur le port : la liste Viva ! propose de faire de Nice une ville qui inclue l’ensemble des habitant-es , quelque soit leur origine ou leur nationalité, à la vie démocratique de la cité sur la base d’une démocratie active (conseils de quartiers citoyens, budget participatif, référendum d’initiative citoyenne).

La liste ViVA ! avait choisi en jour anniversaire du 8 février, ce quai du port de Nice qui a vu naître Garibaldi. Le maire de Nice l’avait renommé du nom de celui qui rétablit l’esclavage en 1802 : Napoléon Ier . Un symbole inacceptable de plus : ViVA ! n’oublie pas que les niçois-es avaient déboulonné les plaques de la place Napoléon pour en faire la place Garibaldi. Le choix de Napoléon s’ajoute à la tendance persistante de l’actuelle municipalité , contraire à toute éthique, de renommer des espaces publics avec le nom de personnes condamnées par la justice : Jacques Médecin, Charles Pasqua et aujourd’hui même Jacques Chirac !

Partager

Laisser un commentaire