Municipales à Nice : appel à voter blanc de PS et Nice au Coeur

A quelques jours du deuxième tour, les appels ou déclaration au vote commencent à tomber. Dire que les électeurs les suivront et les feront propres reste un point d'interrogation, surtout s'elles viennent des listes exclues. Comment ne pas se demander si ces conseils étaient si appréciées , ils n'ont pas reçu les suffrages nécessaires pour être présentes directement ? Xavier Garcia et Patrick Allemand , représentants du Parti Socialiste et de sa dérivation civique Nice au Coeur, nous racontent la petite histoire du rattrapage manqué entre les listes de gauche pour se présenter unies au scrutin de dimanche prochain. Ils pourraient aussi l'intégrer pour nous dire pourquoi cette liste unie n'a pas été présentée au premier tour du 15 mars, ce qui aurait été indubitablement mieux. Ils ont oublié une partie de l'histoire ? Les "'intérêts boutiquiers" de certains candidats de la liste écologiste dont ils parlent , c'est tout simplement l'ardente volonté de ceux-ci de garder leur place de probables élus au lieu de leur céder au nom du noble intérêt de la gauche ! En connaissant les sujets pourquoi s'étonner s'ils ont pas voulu renoncer à leur rêve.. Bien au contraire, tie ! Pour compléter le tout, ils auraient pu ajouter leur analyse sur les raisons de cet échec électoral patent. C'est simplement la faute à pas de chance ? Une petite autocritique , non ? La gauche social-démocrate locale conclut ainsi son chemin de disparition des institutions électives et c'est une triste fin. Les deux dirigeants assurent que " la feront vivre autrement". Vu le passé récent et le présent ...on attend la formule.

Le 15 mars dernier, dans des circonstances invraisemblables dues à la pandémie du Covid-19, s’est déroulé le 1er tour de l’élection municipale. A Nice, le verdict des urnes est tombé et le scénario que nous avions redouté publiquement dès le mois de novembre 2019, le risque de l’élimination de toute la gauche, s’est produit.

Une association citoyenne a réussi à mettre autour de la table des discussions les trois têtes de liste (Governatori, Damiano, Allemand) de Nice Écologique, Viva et Nice au Cœur, et leurs délégations. Après de longs échanges, nous étions parvenus à un accord minimal assurant la représentation des trois listes au conseil municipal, mais le lendemain, une douzaine de militants EELV a tout rejeté en bloc et bloqué ainsi la représentation de 15,42% des électeurs.

Nous regrettons cette occasion manquée qui aurait pu nous engager dans un cercle vertueux après une période de divisions, et nous regrettons plus encore l’attitude immature, sectaire et humiliante des meneurs de Nice Écologique derrière Jean-Marc Governatori qui, il faut le souligner, a eu pour sa part une attitude ouverte mais s’est retrouvé dépassé par les exigences et les intérêts boutiquiers des leaders d’Europe Écologie les Verts. Cet épisode aura de lourdes conséquences.

C’est pourquoi, malgré nos valeurs communes, nous estimons que la liste Nice Écologique n’est pas digne d’être à la tête de la 5e ville de France, ni même de représenter une opposition crédible et responsable à Christian Estrosi – en témoigne son oubli d’un volet social dans son programme ou sa proposition de demander à Christian Estrosi de lui déléguer le volet environnemental de son projet. Ainsi, c’est avec beaucoup de tristesse, que nous ne voterons pas pour la liste Nice Écologique et que nous appelons tous nos électeurs du 1er tour, et ceux qui n’ont pas pu se déplacer ce jour-là, à voter blanc lors du scrutin du 28 juin prochain.

Il n’y aura donc plus d’opposition de gauche au Conseil municipal, mais vous pouvez être assuré que nous ferons en sorte de la faire vivre autrement au cours des six prochaines années.

Xavuer Garcia, Sécretaire du PS06 ; Patrick Allemand, Président de Nice au Coeur

Partager

Laisser un commentaire