Municipales ( second tour) : ça chauffe à gauche entre le PS et les écologistes

De mémoire , la gauche n'est pas l'endroit idéal pour exprimer la belle harmonie. Lieu dialectique par définition ( due personnes, trois pensées politique différentes) , longtemps on a réussi à trouver une synthèse quand on passait des idées aux ...places à distribuer. En ces temps maigres, où les places n'abondent pas et il faut aller les chercher, la distribution " des pain et des poissons" n'arrive plus à satisfaire plus les appétits ( parfois voraces) des faux amis. Alors on règle ses comptes ...

Quasiment partout dans les Alpes-Maritimes, traditionnelle terre de mission pour les forces de gauches et écologistes, l’attitude d’Europe Écologie les Verts lors de la campagne municipale a été de refuser systématiquement l’union avec les forces de gauche et d’empêcher celles-ci d’accéder au second tour, parfois comme à Menton, avec des listes de bric et de broc montées dans les dernières heures de la campagne pour capitaliser sur un logo.

A Nice, où la même stratégie a été appliquée pour surfer sur le score des Européennes, avec 11,8% des suffrages, la liste conduite par Jean-Marc Governatori s’est qualifiée pour le second tour. A l’initiative d’associations citoyennes, une rencontre a eu lieu jeudi dernier entre les représentants des listes Nice Écologique, Viva ! et Nice au Cœur. Une fois de plus, face à la main tendue par les deux autres listes et la possibilité de construire une dynamique unitaire avant le second tour, les responsables de Nice Écologique se sont retranchés derrière le vote d’une douzaine de militants – les 12 mêmes qui avaient sabordé la possibilité d’une grande liste de rassemblement en octobre dernier – pour refuser toute fusion ou la moindre représentation des deux listes de gauche en son sein.

Nous regrettons cette occasion manquée qui aurait pu nous engager dans un cercle vertueux après une période de divisions, et nous regrettons plus encore l’attitude immature, sectaire et humiliante des meneurs de Nice Écologique derrière Jean-Marc Governatori qui, il faut le souligner, a eu pour sa part une attitude ouverte mais s’est retrouvé dépassé par les exigences et les intérêts boutiquiers des leaders d’Europe Écologie les Verts. Cet épisode aura de lourdes conséquences.

Malgré nos valeurs communes, nous estimons que la liste Nice Écologique n’est pas digne d’être à la tête de la 5èmeville de France, ni même de représenter une opposition crédible et responsable à Christian Estrosi – en témoigne son oubli pur et simple d’un volet social dans son programme ! Ainsi, c’est avec beaucoup de tristesse, que nous ne voterons pas pour la liste Nice Écologique et que nous appelons tous nos électeurs du 1er tour et ceux qui n’ont pas pu se déplacer à voter blanc lors du scrutin du 28 juin prochain.

XAVIER GARCIA
Premier Secrétaire Fédéral Du PS06

Partager

Laisser un commentaire