MunicipalesNice : Les candidats en passerelle à la soirée FACE06

À la maison de l’étudiant de Nice, les candidats à la mairie ont rencontré les étudiants niçois. Rencontre organisée par Face06, l’association pour les étudiants. 12 minutes de présentations et 12 minutes de questions-réponses, voilà le format.

La salle de la maison de l’étudiant remplie, de nombreux étudiants sont venus rencontrer les différentes têtes de listes présente ce soir. Les 6 listes représentées pour la plupart par leur candidat se sont succédé au pupitre. Le maire sortant à ouvert le bal. « Ce sont des élections municipales, la possibilité de rencontrer les candidats est simplifiée. On a donc décidé de réunir les jeunes, ceux qui se posent des questions, ceux qui ne s’en posent pas, les jeunes au courant et ceux qui le sont moins. L’objectif, c’est de lutter contre l’absentéisme » explique Amaury Baudoux, président de Face06. De nombreux sujets ont été évoqués comme la précarité étudiante, les loyers excessifs, les transports ou encore la culture. Tous non pas put poser leurs questions, mais chacun en a appris davantage sur les candidats.

Une initiative qui plaît

« C’est vraiment bien de pouvoir rencontrer les différentes listes, qu’on puisse nous impliquer dans la vie de la cité. Les professions de foi, souvent, on les passe à la trappe. Là, on est à leur contact » se réjouit Guillaume Vincenti, étudiant à l’EDHEC. Sentiment partagé par l’ensemble des jeunes présents. Pauline, Josepha et Élisa sont venues, toutes trois, de la faculté de droit pour s’informer. « On n’est pas tous bien au courant, voire pas du tout. C’est plus pédagogique de les entendre ainsi. Puis, les jeunes ne sont pas souvent au centre des programmes, là au moins, c’est une bonne occasion de les entendre sur le sujet. » La question qui est souvent revenue, c’est sur la précarité étudiante, et les mesures envisagées. Les réponses ont été diverses et variées, avec un même constat, Nice n’est pas une ville étudiante, et doit le devenir. Le logement est l’axe principal pour rendre attractive la capitale azuréenne.

Des interventions plus ou moins réussies

Le point d’orgue de la soirée, le passage du candidat RN, Philippe Vardon. Avec la verve qu’on lui connaît, les questions-réponses sont animées. « Sans être d’accord avec tout ce qu’il dit, son franc-parler me plaît. Il ne se cache pas derrière un discours, il me semble plutôt transparent » note Élisa. Un débat salué par les participants qui, en dehors des considérations politiques, ont apprécié l’honnêté de ceux derrière le pupitre. Néanmoins, certains ne semblent pas avoir gagné des électeurs ce soir, en tous cas, c’est ce qui se dit devant la maison de l’étudiant. En effet, si certaines listes semblent avoir grappillé des voix, notamment grâce à des idées écologiques et tournées vers les problématiques des étudiants niçois. Pour Marine Vengeon, étudiante en sciences politiques, « j’ai eu l’impression que certains avaient mieux préparer leur sujet. Ils avaient réfléchi à la précarité, au lien avec le Crous alors que d’autres, on n’avait pas du tout l’impression. » Chacun, aura eu l’occasion de faire son avis, maintenant rendez-vous le 15 mars prochain pour le 1er tour.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Vianney Masse

Laisser un commentaire