PCF : 100 ans au service de l’émancipation humaine (2)

Le Parti Communiste Français a fêté ses 100 d’existence le 30 décembre dernier. À cette occasion, Robert Injey, responsable du PCF sur Nice nous parle de ce parti politique dans une série de d’articles.

100 ans d’engagements

100 ans d’histoire, bien évidemment tout n’a pas été parfait. Des erreurs, des retards, font partie de cette histoire. Mais il y a une permanence de l’engagement pour la solidarité internationale, le progrès social, la justice, la paix. Là où d’autres ont cédé aux sirènes du renoncement et jeté aux oubliettes toute volonté de transformer la société, le PCF, tout au long de son histoire, aura tenté de le faire. C’est ce à quoi il œuvre toujours, dans les conditions ô combien difficiles de la France d’aujourd’hui, où les forces de gauche n’auront jamais été aussi faibles !

Fêter un centenaire c’est un moment délicat. Par la force des choses il y a le regard que l’on porte sur son histoire, avec un peu de nostalgie sur la période quand nous étions « plus jeunes et plus forts... ».

Fêter un centenaire pour une force politique c’est, immanquablement, se poser la question : « Et maintenant ? » Le PCF, très souvent donné pour mort depuis 30 ans, existe toujours bel et bien, c’est une construction humaine et donc comme toute construction humaine elle est imparfaite et ne saurait être éternelle. Les prochaines générations décideront, en fonction des circonstances, comment ils devront poursuivre ce combat pour l’émancipation. Celui-ci a commencé bien avant la création du Parti communiste, il se poursuivra bien après. La seule chose qu’on peut souhaiter à ces femmes et ces hommes c’est d’avoir la détermination et l’ambition de porter ce combat, car au-delà de la forme et du nom, le plus important ce sont les idées qu’elles et ils porteront, les combats qu’elles et ils mèneront.

De ce point de vue, les dizaines de milliers, les centaines de milliers de femmes et d’hommes qui auront fait partie et font partie de cette grande famille communiste à un moment donné de leur vie, peuvent être fiers des combats menés. Ils auront contribué à façonner la France du XXe siècle, celle-là même que le patronat n’a de cesse de vouloir remettre en cause depuis des décennies. Le Parti Communiste Français aura profondément marqué l’histoire politique et sociale du XXe siècle, permettant aux couches populaires d’être partie prenante de la vie politique du pays, jusque là domaine réservé de la bourgeoisie.

Robert Injey

Partager

Laisser un commentaire