Philippe Vardon dénonce « un Cahuzac Niçois »

Ce mardi, le candidat RN, Philippe Vardon a tenu une conférence de presse. Dans son local, rue Emmanuel-Philibert à Nice, il dénonce un mensonge du maire sortant à propos d’un terrain Plaine du Var cédé pour la construction d’une mosquée. En pleine campagne électorale tout élément est bon pour alimenter la polémique et mettre en porte-faux son concurrent.

Accompagné de son équipe, le candidat du Rassemblement National est revenu sur les propos tenus par Christian Estrosi lors du débat du 26 février dernier. Sur le plateau de France 3, Philippe Vardon avait questionné le maire sortant sur un terrain de 3 000 m2 situé à la plaine du Var destiné à la construction d’une mosquée. Ce dernier, destiné à la construction d’une mosquée, projet lancé en 2016.

Aujourd’hui, le maire nie tout projet. « C’est une pure invention » a-t-il déclaré lors du débat.* *

« Ce n’est absolument pas une pure invention  »

Pour prouver ses dires, le candidat d’extrême droite a ressorti les différents articles, que ce soit de Nice-Matin, France Bleu ou France 3. Il est évoqué la construction du lieu de culte à l’ouest de la ville, avec un espace culturel d’exposition et de rencontres. « Jusqu’à la semaine dernière, ce n’était pas une pure invention. Étant donné que depuis 4 ans, le projet suit son cours. Le 14 juin 2018, Philippe Pradal, 1er adjoint au maire a signé symboliquement l’inauguration du prochain grand centre musulman. Accompagné des imams, l’adjoint a même planté un olivier de la paix sur les lieux » expose Philippe Vardon. Le bail n’a toujours pas été signé, il faut d’abord attendre la présentation du projet et des financements.

« L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) est la branche française des Frères Musulmans ». Philippe Vardon dénonce depuis longtemps une sorte d’alliance entre les associations locales de cette organisation et la mairie.

« L’imam Otmane Aissaoui, président de l’Union des Musulmans des Alpes-Maritimes est un formateur pour l’UOIF. C’est écrit sur leur site respectif. Pourtant, aujourd’hui, dans Nice-Matin l’imam explique que ce projet n’à rien avoir avec l’UOIF, d’ailleurs, ils ont changé de nom, c’est les Musulmans de France. Je vous ferais rire aux éclats si je vous disais que je n’ai rien à voir avec le Front National, d’ailleurs le front n’existe plus. Moi, je ne connais que le rassemblement national. »

Une rhétorique implacable pour celui qui a une formation en sciences politiques. En attendant, aucune pierre n’est posée et le débat risque encore de faire grand bruit.

*Pour rappel, Christian Estrosi à bel est bien annoncé la construction d’un lieu de culte pour les musulmans. Projet qui a pris du plomb dans l’aile après la démission de Boubekeur Bekri, vice-président du Conseil régional du culte musulman (CRCM)

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Vianney Masse

Laisser un commentaire