Présidentielle 2022 : Christian Estrosi préconise un gouvernement d’union républicaine pour Macron II

La campagne électorale pour le deuxième tour bat son plein. Engagé à fond dans le soutien au président sortant, Christian Estrosi ,qui a joué un rôle du premier plan, se veut force de proposition : "Le moment est venu de mettre en place un gouvernement d’union républicaine, sans pour autant dévoyer l’esprit du projet porté par notre candidat".

Cette option n’est pas étrangère aux propos d’ouverture d’Emmanuel Macron, quand au soir du premier tour, a fait appel à l’union des forces progressistes de tout bord. Elle a été indirectement évoquée ce mardi par Nicolas Sarkozy dans sa déclaration pro-Macron.

Concernant Emmanuel Macron, cette hypothèse ne déséquilibre pas sa structure politique déjà articulée en plusieurs composantes.

D’ailleurs, ses choix pour les postes ministériels font déjà état d’une mosaïque formé de personnes venant d’horizons divers et variés.

Si cela peut fonctionner comme appel à des potentielles candidatures venant de partis ou mouvements qui ont soutenu d’autres candidats au premier tour tant mieux, ce n’est pas le moment de faire la fine bouche. Entre ministres et secrétaires d’ Etat , les places à pourvoir seront nombreuses.

Une remarque quand même s’impose : la référence au premier gouvernement Fillon faite par le Maire de Nice n’est pas des plus pertinentes.

Si effectivement Nicolas Sarkozy avait voulu un gouvernement d’ouverture en faisant appel à des personnes de la société civile, du monde associatif et même de la gauche, comment oublier les piètres performances de ces "musikanten" qui connaissaient mal la partition, quelques-uns chantant même faux. D’ailleurs, la plupart sont revenus à leur point de départ et ils ont disparu des radars de la scène politique.

Alors, oui l’idée est bonne mais..."adelante hombre, con judicio".

Partager

Laisser un commentaire