L’alliance Estrosi-Philippe pour la reconstitution politique de la droite et du centre

Les boules commencent à tourner ...

Soutiens déclarés d’Emmanuel Macron pour la présidentielle 2022, Christian Estrosi, co-président du mouvement La France Audacieuse et Edouard Philippe, qui vient à son tour de fonder le mouvement Horizons, se sont uni dans un projet politique commun.

Après le lancement Ensemble Citoyens ! comme plateforme électorale des macronistes, dont l’ancien Premier Ministre est un des leaders, il a été question de présidentielle ...et de législatives quand il faudra organiser une majorité où les idées et propositions d’une droite libérale devront trouver une place centrale : " Nous devons faire émerger une culture de coalition dans notre pays. Nous sommes à l’orée d’une nouvelle aventure collective." a commenté Christian Estrosi en annonçant que la France Audacieuse s’inscrira dans la " maison commune" qui vient d’être créée.

Gaulliste social Christian Estrosi est tout naturellement proche d’Edouard Philippe qui a hérité de son mentor Alain Juppé un positionnement "modéré". Tous les deux sont des anciens de Les Républicains . L’entente entre les deux, voir un rapprochement ou même fusion entre leur deux mouvements était dans les cordes. Il a été officialisé : « je m’inscris au sein de la seule organisation politique qui peut aujourd’hui légitiment revendiquer l’héritage du RPR, de l’UMP et des Républicains et porter nos valeurs de la droite et du centre. »

D’ailleurs, ils ont dit chacun à sa manière, comment rester dans un parti qui s’est séctarisé (« Exclure, discriminer, bannir, ne peut pas être le destin de notre pays. C’est même le contraire de l’esprit français. ») et qui affirme plus ou moins les mêmes choses de Marine le Pen , qui n’appelle pas à voter pour un candidat du front démocratique au deuxième tour mais fait des clins d’oeil à Eric Zemmour ?

Edouard Philippe , par son curriculum et son âge, voit naturellement plus loin que ces prochaines échéances. Comment lui donner tort ? En 2027, Emmanuel Macron, si réélu, ne sera obligatoirement plus là et la place sera donc à prendre. Comment ne pas y penser ?

Quant à Christian Estrosi, il n’est demandeur de rien - c’est lui qu’il le dit- mais il veut bien donner son avis sur tout. Pour cela il faut que les oreilles des décideurs soient à l’écoute, attentives et amicales.

La partition n’est qu’aux premières notes...on attend la suite.

Partager

Laisser un commentaire