Présidentielle 2022 : Le choc de deux France

La réédition du duel de 2017 consacre le clivage politique entre un pôle réformiste social-libéral pro-européen et un bloc nationaliste démagogique et régressif. Le PS et LR sont en miettes.

Le président sortant Emmanuel Macron va devoir livrer une bataille plus ardue qu’il y a cinq ans pour sa réélection. Son adversaire de l’extrême droite, Marine Le Pen, a appris de ses erreurs de 2017, lorsque les deux candidats se sont affrontés pour la première fois en vue du mandat présidentiel. L’issue est importante pour les investisseurs car, bien que Mme Le Pen ait adouci ses positions anti-européennes, son ambition reste une France moins libérale et nationaliste.

Lorsque le président Macron est arrivé au pouvoir en mai 2017, il avait plaidé pour une plus forte intégration du budget et de la défense de l’UE, afin de s’assurer que l’Europe puisse tenir tête aux États-Unis et à la Chine. Ces deux dernières années, la pandémie et l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont entraîné l’adoption de mesures budgétaires au niveau européen pour soutenir l’économie et la santé publique et, plus récemment, un engagement à augmenter les dépenses militaires. Ces cinq dernières années, Emmanuel Macron a insisté sur une meilleure coordination de l’UE en matière de défense et de budget.

L’économie française s’est remise plus rapidement de la pandémie que toute autre économie occidentale après les États-Unis. Le produit intérieur brut (PIB) français a augmenté de 7% en 2021 lorsque l’impact économique de la pandémie s’est atténué, ce qui représente le rythme de croissance le plus rapide depuis plus d’un demi-siècle. Selon la Commission européenne, l’économie française devrait croître de 3,6% en 2022.

L’impact politique potentiel d’une crise du coût de la vie ne doit pas être sous-estimé.
Néanmoins, à 4,5%, le taux d’inflation annuelle en mars en France était inférieur à celui de ses proches voisins, l’Espagne (9,8%), l’Allemagne (7,3%) et l’Italie (6,7%).

Quel impact pour les marchés financiers ?? L’une des principales inquiétudes des marchés financiers est qu’un gouvernement nationaliste à la tête d’un grand État membre de l’UE n’entraîne une moindre coordination de la politique économique et budgétaire européenne. L’enjeu est la transformation de la stature et des ambitions internationales de la France

par Garibaldino

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire