Régionales : après l’alliance avec LREM , Muselier se défend de toute "trahison"

Après l'annonce du retrait de la liste LREM pour les régionales en Paca, au profit de Renaud Muselier, ce lundi a répondu aux critiques de son parti qui lui a retiré l'investiture, et il a répété être candidat "sans accord d'appareils, sans alliance ni fusion".

A l’occasion de la remise en service de ligne ferroviaire Nice-Tende, les micros se sont tournés vers le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour attendre sa première réaction.

"Je suis de droite, je suis LR et heureux de l’être" a déclaré Renaud Muselier qui a renvoyé un message à ses détracteurs : "Je donnerai la priorité aux candidats qui s’engagent à se consacrer de toute leur force à des enjeux locaux et non nationaux".

A ce sujet , il a annoncé qu’il refusait d’intégrer des membres du gouvernement ou des détenteurs de mandats nationaux. Première visée, la secrétaire d’État Sophie Cluzel, qui devait conduire la liste de la majorité présidentielle.

A la question "Êtes-vous un traître pour LR ?", il a également répondu : "Mort de rire". Christian Estrosi , qui assistait avec un air complice , n’a pas pu s’empêcher d’esquisser un sourire sardonique. Ambiance.

Partager

Laisser un commentaire