Ukraine : « À cet acte de guerre, nous répondrons sans faiblesse » a déclaré Emmanuel Macron

Le président s’est exprimé en direct depuis l’Elysée ce jeudi midi, dans une brève vidéo solennelle.

Vers 5h du matin (heure française) ce jeudi, Vladimir Poutine a engagé une attaque militaire massive contre l’Ukraine. Il a par ailleurs menacé tout pays qui essaierait d’intervenir ou qui tenterait de menacer la Russie, déclarant que la réponse du pays serait « immédiate » et aurait des conséquences « que vous n’avez encore jamais connues ».

« À cet acte de guerre, nous répondrons sans faiblesse, avec sang-froid, détermination et unité », a commencé par déclarer Emmanuel Macron ce jeudi 24 février, après un conseil de défense et de sécurité nationale à l’Elysée. « Dans cette épreuve, la France se tient aux côtés de l’Ukraine », a-t-il poursuivi.

« En reniant sa parole, en refusant la voie diplomatique, en choisissant la guerre, le président Poutine n’a pas seulement attaqué l’Ukraine, il a décidé de bafouer la souveraineté de l’Ukraine. Il a décidé de porter l’atteinte la plus grave à la paix, à la stabilité dans notre Europe depuis des décennies », Emmanuel Macron lors de son allocution le jeudi 24 février.

Le président a également annoncé que ses homologues et lui prendront des décisions lors du G7 cet après-midi, lors du Conseil européen qui se tiendra ce soir et lors du sommet de l’OTAN qui se tiendra dans les prochaines heures. Il a également indiqué qu’il parlera devant le Parlement demain.

Pour Emmanuel Macron, « les événements de cette nuit sont un tounant dans l’histoire de l’Europe et de notre pays. Ils auront des conséquences profondes et durables sur nos vies », mais assure que « nous saurons ensemble y répondre ».

« Les sanctions portées à la Russie seront à la hauteur de l’agression dont elle sera coupable tant sur le plan militaire et économique que dans le domaine de l’énergie. Nous serons sans faiblesse », déclare-t-il.

Les élus de la région réagissent

De nombreux visages politiques ont réagi via les réseaux sociaux, dont l’élu du département des Alpes-Maritimes Eric Ciotti. Ce dernier dit « regretter la décision du Kremlin de choisir la guerre plutôt que la paix » et condamne l’intervention russe.

De son côté, le président du département des Alpes-Maritimes, Charles-Ange Ginésy a lui aussi condamné cet acte et a dit « apporter tout son soutien » au peuple Ukrainien.

Le Maire de Nice Christian Estrosi a également condamné les attaques russes :

Ce matin, jeudi 24 février, un rassemblement a d’ailleurs eu lieu sur la promenade des Anglais en soutien aux Ukrainiens.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire