Une nouvelle stratégie mis en place pour lutter contre l’épidémie dans la métropole Nice Côte d’Azur

Depuis plusieurs semaines, les chiffres de la propagation du virus ne sont pas bons. Le taux de positivité avoisine les 10% ces derniers jours alors qu'il était entre 1 et 2% au début du mois. Le taux d’incidence passe de 52,71 pour 100 000 habitants à 97,4 soulignant la progression de la maladie. Le président de la métropole Christian Estrosi a donc décidé de mettre en place de nouvelles mesures pour contenir la circulation du coronavirus.

Après avoir réuni il y a quelques jours le comité scientifique composé de professeurs du CHU, d’infectiologues et de virologues , Christian Estrosi a enregistré les dernières recommandations de ces experts et il a souhaité en discuter avec Monsieur le Préfet et les maires de la métropole pour répondre à cette problématique par des mesures concrètes.
Pour ce faire, les élus de la métropole ont décidé de proposer un plan collectif qui permettrait de lutter efficacement contre la covid-19.

La distanciation sociale et le masque

Christian Estrosi a voulu faciliter la tache des maires des 48 communes. Ils pourront demander directement au préfet d’instaurer un arrêté rendant le port du masque obligatoire. D’ailleurs, le premier magistrat de Nice a annoncé que des distributions de masques se feront si nécessaire. Il a rappelé que la Métropole Nice Côte d’Azur a un stock stratégique de trois millions de masques. Les habitants qui le souhaitent pourront s’inscrire pour recevoir deux masques en tissus lavables. Dans un souci de cohérence, il sera proposé aux policiers municipaux une formation pour les aider dans le maintien de l’ordre quant au respect des mesures sanitaires. Elles seront réalisées par des agents municipaux de Nice.

Renforcement des tests de dépistages

Il a été décidé que plusieurs bus mobiles seront transformés en "drive test" permanent à Acropolis. Cependant, certains sillonneront la ville notamment dans les Vallées et les villages pour éviter les déserts médicaux. Les centres mobiles mis en place par la ville, iront aussi dans des quartiers dit "sensibles". Enfin, un nouveau test est en cours de création par l’institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (unité mixte de recherche entre le CNRS et l’université Côte d’Azur). L’objectif de l’expérimentation serait de pouvoir faire entre 2 000 et 3 000 tests par jour.

Une campagne de prévention et d’informations

Il sera possible de nouveau de contacter la plateforme "covid-19" mis en place durant le confinement au 04 97 13 56 00. Elle sera ouverte du lundi au vendredi de 8H00 à 20H00 et le samedi de 8H30 à 17H00. Les habitants qui le souhaitent pourront s’inscrire pour recevoir deux masques en tissus lavable.

Préserver les personnes les plus fragiles

Ce sont principalement les EPHAD qui sont visées. Les maires ont décidé ensemble de réactiver la hotline gériatrique pour les 70 EHPAD de la Métropole. Selon l’évolution de la situation sanitaire, des mesures de restrictions et d’isolations des résidents contaminées pourront être mises en place.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire