Vives tensions au Conseil Métropolitain

Deux semaines après le Conseil Municipal qui avait fait couler beaucoup d'encre, c'était au tour du Conseil Métropolitain jeudi. Les délibérations ont pris beaucoup de retard, à cause des tensions habituelles entre les politiciens.

L’écologie attise la flamme

La « transition écologique » était à nouveau au cœur des débats enflammés entre Christian Estrosi et l’opposition.
L’écologiste Juliette Chesnel-Le Roux est intervenue pour signifier qu’il s’agissait plus d’un rattrapage, que d’une transition écologique. Elle a pris en exemple des mesures entreprises par des maires écolos. Le Président du Conseil a traîté l’élue de « stupide » et « ridicule ». Il « adore voir les Verts s’énerver », car ils « animent et enflamment la séance ».

Philippe Vardon du RN a accusé le maire de Nice de déresponsabiliser les politiques, et culpabiliser les citoyens au lieu des cargos polluants. Celui-ci a riposté comme d’habitude, et a reproché au RN de ne pas faire de proposition. Le temps de parole de l’opposant étant imposé à deux minutes, il a proposé à M. Estrosi de débattre ensemble à un autre moment.

« Ligne nouvelle Provence Côte d’Azur » ou Ligne à grande vitesse

Une nouvelle ligne de trains devrait relier les départements des Bouches du Rhône, des Alpes Maritimes et du Var. La gare de Nice St Augustin devrait disparaître, au profit d’une nouvelle gare à l’aéroport et d’une « grande gare routière métropolitaine ».
L’objectif est que les voyageurs prennent le train pour aller à l’aéroport, dès 2022. Christian Estrosi a aussi suggéré que les habitants s’y rendent en vélo. On attend donc de le voir à l’œuvre, avec ses bagages sur les genoux. Cela risque d’être drôle.
Le RN s’y est opposé, notamment à cause du coût astronomique. Le parti privilégie les trains du quotidien.

Aide au covoiturage

Philippe Pradal, le Président délégué, a présenté un futur partenariat avec la plateforme de covoiturage Bla Bla Car. Il permettrait au conducteur d’obtenir une aide de 5€ maximum par trajet, s’il parcourt entre 6 et 50km par jour.
Le hic, c’est que d’après les calculs de Jean Moucheboeuf (RN) en fonction du budget établi, seulement 50 conducteurs par an en bénéficieront. Il en conclut que c’est davantage « du bla bla Estrosi, que du bla bla car ». Pradal promet que le budget augmentera si ce partenariat fonctionne.

Christian Estrosi coupe la parole à une élue Ecologiste et menace Philippe Vardon du RN

Les deux partis opposants se sont exprimés sur le Plan Local d’Urbanisme. Cependant, le Président du conseil a estimé faire « la police de séance » en coupant l’intervention de Sylvie Bonaldi (EELV). Cinq minutes étaient attribuées en tout au parti, pour le groupe des neuf délibérations.

Une énième dispute a éclaté entre le Maire de Nice et le conseiller du RN à l’heure du déjeuner. Alors que Philippe Vardon donnait son avis sur les concertations publiques organisées par la Mairie, M. Estrosi l’a menacé de l’attaquer au tribunal de cassation, et de l’exclure du Conseil la prochaine fois qu’il parlera sans autorisation. Le Maire ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a suspendu la séance, au motif du comportement de l’élu, alors qu’il était déjà environ 14H.

Vœu contre le « Pass sanitaire »

Les élus écolos Sylvie Bonaldi et Jean-Marc Governatori ont émis un vœu en fin de séance, pour l’abrogation du « pass sanitaire » et la liberté vaccinale.
Sylvie Bonaldi a cité des noms de jeunes victimes du « vaccin Covid-19 », mortes ou sévèrement atteintes, afin de sensibiliser l’auditoire aux effets secondaires. Elle n’a pas eu l’effet escompté, puisqu’elle a été la seule à voter pour. Jean-Marc Governatori était alors absent.
Le Président du Conseil en a profité pour l’humilier, car les autres élus Verts ne l’ont pas soutenue. Il a aussi affirmé ne plus faire de « politique politicienne », mais être un « administrateur territorial ».
Le RN, pourtant opposé à ce pass et à l’obligation vaccinale, ne s’est pas rallié, pour cause « d’excès dans la rédaction ».

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire