#AppelSolidaire : À la crise sanitaire est en train de s’ajouter une crise sociale

Les associations de solidarité* appellent le Chef de l'Etat et son Gouvernement afin que les personnes et les familles les plus modestes puissent bénéficier d'une prime de solidarité de 250 euros par mois et par personne jusqu'à la fin de la crise. Une pétition en ligne a été lancée.**

Les associations motivent ainsi cette initiative :

Pour les personnes et les familles les plus modestes, le confinement signifie baisse de revenus, surconsommation de chauffage et d’électricité, hausse des dépenses pour se nourrir face à la fermeture des cantines scolaires, alors même que les circuits d’aide alimentaire sont affaiblis.

Cette somme est nécessaire pour couvrir les dépenses alimentaires et les factures
énergétiques des logements.

Elle devrait être versée automatiquement à tous les allocataires de minima sociaux, aux jeunes précaires et aux familles bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. et reconduite pendant toute la durée de la fermeture des cantines scolaires.

Pour Jean-Luc Nani, président du Secours Catholique 06 : "Ce signe fort de solidarité de notre société pour soutenir les plus vulnérables est plus que jamais nécessaire. »

*Secours Catholique-Caritas France avec APF France handicap, Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), Fondation Abbé Pierre, Collectif ALERTE, Emmaüs France, l’UNIOPSS, ATD Quart Monde

**https://www.secours-catholique.org/actualites/chacun-chez-soi-oui-chacun-pour-soi-non

Partager

Laisser un commentaire