Cinéalma 2012, l’âme de la Méditerranée à Carros

La 7e édition de Cinéalma s’inscrit dans la continuité des éditions précédentes avec cette année quelques nouveautés. La programmation conserve son ancrage fort dans le bassin Méditerranéen mais propose une ouverture vers d’autres régions du monde avec en particulier une fenêtre sur l’Amérique Latine (Elefante Blanco).

Du 12 au 21 octobre l’écran de la salle Juliette Greco de Carros diffusera 29 films dont 12 en avant-première et 8 inédits de 14 pays (Tunisie, Algérie, Maroc, Israël, Turquie, Égypte, Iran, France, Italie, Espagne, Portugal, Roumanie, Bosnie, Argentine).

Compte tenu des bouleversements que traverse le monde arabe, Cinéalma rend hommage cette année à la Tunisie. C’est l’occasion de mieux comprendre les enjeux et les problématiques et de découvrir de nouveaux réalisateurs. Les films programmés illustrent la diversité de la création cinématographique de la Tunisie. Les rencontres avec les réalisateurs à la fin des projections et lors de la table ronde consacrée aux liens entre la révolution, la culture et le cinéma, seront autant d’occasions d’échange et d’enrichissement.

Le public, qui attend ce rendez-vous avec impatience, rencontrera plusieurs invités, prestigieux, avec lesquels il pourra échanger et débattre (Narjiss Nejjar, Fernando Trueba, Andrea Segre, Ridha Behi, Jilani Saadi, Pippo Mezzapesa…)

Cette année la réalisatrice marocaine Narjiss Nejjar sera la marraine du festival. Elle présentera en ouverture son film L’amante du Rif qui nous émerveillera par la beauté de la photo, la richesse du scénario et la qualité de la mise en scène.

La création cinématographique trouve souvent son inspiration dans les bouleversements que traversent nos sociétés.

La programmation de Cinealma 2012 illustre ainsi ces thèmes de société :

Les regards sur les femmes (L’amante du Rif, Les femmes du bus 678, Militantes, Histoires tunisiennes, Androman…)

Les traces de l’histoire (Après la Bataille, Le Repenti, Djeca enfants, Les chants de Mandrin…)

Les différences culturelles (Téléphone arabe, Rengaine, La petite Venise, Tabou)

Le poids des croyances et de la religion (Les voisins de dieux, La vierge, les coptes et moi…)

La famille et les traditions (Une famille respectable, Derrière la colline)

L’amour (Chercher le garçon, Histoires tunisiennes, Dimma Brando)

L’art et la culture (L’artiste et son modèle, Winou baba)

L’environnement (Polluting Paradise).

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message