Greenpeace présente l’action marche "Les pieds sur Terre"

Ce mardi s'est tenue une conférence de presse, pour présenter la marche qui se tiendra le 03 octobre prochain, dans le cadre de campagnes nationales lancées par Alternatiba, ANV-COP21, mais également par Greenpeace au sujet de l'aviation. Plusieurs associations et collectifs étaient présents, Alternatiba, ANV-Cop21, Citoyens Pour le Climat, Collectif Citoyen 06 et Greenpeace.

Samedi 03 octobre, une marche nationale se déroulera. À Nice, le départ se fera à 10h, de Nikaia en direction de l’aéroport de Nice. "Il s’agit d’une marche pacifique, et familiale. Nous invitons même les participants à se déguiser en oiseaux" souligne Hélène Boccaccio, du groupe Citoyens pour le climat. Ici, les différentes associations organisatrices de l’événement (citoyens pour le climat Nice, Alternatiba 06, ANV COP21 Nice, Collectif Citoyen 06, ATTAC Nice, avec le soutien de Greenpeace Nice, Terre bleu et CAPRE06), appellent à rester "les pieds sur terre".

Un appel à la transition du secteur aérien

À travers, cette marche, les organismes demandent "une transition du secteur aérien, pour qu’il soit en cohérence avec les enjeux climatiques et sociaux à venir". Une transition, qui doit passer par la réduction du trafic aérien. "Nous ne demandons pas la suppression totale du secteur, mais une diminution" explique Martin Legendre, membre de Greenpeace.

Les groupes ont également rappelé que "le trafic aérien représente 7% de l’empreinte carbone de la France" d’après les estimations de BL Evolution. L’article "Marchons pour réduire le trafic aérien" sorti le 16 septembre dernier, sur le site Libération, a également été mentionné. "Depuis plusieurs décennies, le trafic aérien double tous les quinze ans, et les projets de construction de nouvelles infrastructures aéroportuaires, se multiplient dans le monde", explique Libération dans son article. Par exemple, au niveau local, "le projet d’extension de l’aéroport de Nice, entraînera, une augmentation, de 50% des passagers d’ici 2030, soit 21,6 millions de passagers annuels"

Pour les différents collectifs, et associations, pour avancer, et revenir "les pieds sur terre", il est nécessaire de :

  • Mettre fin à tous les agrandissements d’aéroports, qui engendre une augmentation du trafic.
  • Supprimer les vols qui peuvent se pratiquer en moins de cinq heures en trains
  • Et de stopper les avantages financiers, qui incite les personnes à prendre l’avion.

Pour les personnes souhaitant participer à la marche,
https://www.facebook.com/events/315752882986453/

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire