Grenelle des violences conjugales : la jeunesse s’engage

En cette clôture du Grenelle des violences conjugales, la jeunesse citoyenne que mobilise G-ADDICTION appelle au sursaut de toute une société.

« L’indifférence, c’est le sursis pour ces femmes, sœurs, filles et mères qui subissent au quotidien la violence. Nous avons toutes et tous notre part de responsabilité.
Les chiffres sont révoltants : 1 femme meurt tous les 2-3 jours victime de son conjoint ou ex-conjoint en France…

Il faut que cela cesse ! Nous devons, collectivement, tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Des solutions existent déjà : mettons réellement en place ce que permet la loi. 2/3 des téléphones graves danger ne sont pas attribués, les ordonnances de protection ne sont pas suffisamment prononcées, les bracelets d’éloignement ne sont pas encore déployés. Faisons en sorte que lorsqu’une femme franchit la porte d’un commissariat, la République la protège vraiment.

Oui, cela nécessite des moyens... Combien vaut la vie de ces femmes ? Il s’agit de sauver des vies humaines de l’enfer.

Pour changer les choses, changeons les mentalités. À notre humble niveau, nous plantons des graines pour aider les jeunes que nous sensibilisons à agir et réagir selon un principe simple de respect et d’égalité filles/garçons. Les clichés que l’on entend dans la cour de récré ou sur le parvis de l’Université sont le terreau du sexisme et des violences conjugales de demain. Il faut, dès le plus jeune âge, déconstruire les stéréotypes genrés, faire émerger des interrogations et pousser les jeunes à la réflexion. Mettons la priorité sur l’éducation des nouvelles générations...

N’acceptons plus les comportements ultra old school qui datent d’un autre siècle. C’est la France du XXIe siècle que nous devons promouvoir, celle de l’émancipation et l’affirmation des jeunes femmes, celle qui donne à sa jeunesse les moyens de tendre vers l’égalité réelle, celle d’une République qui permet à chacune et à chacun de s’épanouir, de se réaliser pleinement. »

Quentin MATTON
Directeur de G-ADDICTION Jeunesse citoyenne

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message