Journée internationale des droits de l’enfant : protégeons les mineurs isolés !

Les mineures isolées étrangers ont subi des violences dans leur pays d’origine, des parcours migratoires traumatisants et, pour beaucoup, des sévices dans les camps libyens. Ils et elles sont confrontes, à leur arrivée en France, à un véritable parcours du combattant administratif et judiciaire.

Aucun mineur n’est en situation irrégulière sur le sol français et la loi oblige à héberger et accompagner les jeunes isolés. Et pourtant, ils et elles subissent, dans les Alpes-Maritimes, des entraves systématiques dans l’exercice de leurs droits : lors du passage de la frontière, pour la reconnaissance de leur minorité, leur placement en foyer, leur accès aux soins et à l’éducation ou leur obtention d’un titre de séjour à 18 ans. Certains sont mêmes arrêtés par la police sur dénonciation de l’Aide Sociale à l’Enfance en cas de refus de prise en charge.

C’est la raison pour laquelle , à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, les associations humanitaires organisent un échange solidaire et culturel autour de leur protection :

Il aura lieu ce samedi 20 novembre à 14h30, Place de la Libération, sur le parvis de l’ancienne Gare du Sud.

A l’ordre du jour , témoignages de jeunes exilés, de bénévoles et de patrons, interventions d’associations et d’avocats leur venant en aide, performances artistiques, musique, cirque, théâtre…

*Organisations signataires* : ADN, ATD Quart Monde Nice, Amnesty
International 06, la CGT Éduc’Action 06, la CGT-Spectacle 06, la Cimade 06,
Habitat et Citoyenneté, la LDH Nice, le Mouvement pour la paix 06, le MRAP
06, le Planning Familial 06, le Réseau Éducation Sans Frontières 06, Roya
citoyenne, Sud Éducation 06, Tous citoyens, Syndicat des Avocats de France

Partager

Laisser un commentaire