Journée Mondiale contre le sida : - 40% de nouveaux diagnostics VIH entre 2015 et 2018 dans les Alpes-Maritimes

Le sida recule, continuons le combat ! A quelques jours de la Journée Mondiale contre le sida, ces chiffres sont très encourageants. Tout doit être fait pour consolider et amplifier cette tendance.

Entre 2015 et 2018, le nombre de nouvelles découvertes de séropositivité au VIH a chuté de 40%i dans les Alpes-Maritimes. Cette baisse concerne particulièrement les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). Cette tendance, de par son ampleur, est spectaculaire mais attendue : en effet, depuis 2016, nous savons comment prévenir efficacement les infections par le VIH.

Ces données, recueillis par le COREVIH PACAEst (coordination régionale de lutte contre le VIH, instance de démocratie sanitaire rattachée au CHU de Nice) et confirmés par Santé Publique France, sont le fruit des efforts coordonnés des acteurs (médecins, collectivités, acteurs associatifs…) pour permettre que les personnes issues des groupes vulnérables au VIH connaissent et décident de leurs stratégies de prévention :

• D’une part le dépistage répété dans les populations exposées et encore trop souvent stigmatisées (homosexuels masculins, personnes transgenres, migrants, usagers de drogues, personnes en situation de précarité…),
• D’autre part le déploiement du traitement préventif VIH (PrEP) depuis janvier 2016 pour les personnes séronégatives particulièrement à risque (657ii personnes bénéficient ainsi de la PrEP et d’une offre globale de santé sexuelle dans notre département, soit 102 patients pour 100 000 habitants de 15 à 64 ans, un des taux
de couverture les plus élevés en France) ;
• La promotion du préservatif
• Et enfin le traitement rapide et efficace des personnes vivant avec le VIH (une personne séropositive sous traitement est indétectable et ne transmet par le virus).

Atteindre zéro contamination : les défis qui restent à relever

Dans les Alpes-Maritimes (comme dans le reste de la France), les découvertes de séropositivités diminuent chez les HSH nés en France, chez les personnes âgées de 25 à 49 ans et chez les hétérosexuels nés en France. Les
contaminations ne baissent pas en revanche chez les HSH nés à l’étranger et sont en augmentation parmi les hétérosexuels nés à l’étranger.

Face à ces résultats, l’ensemble des acteurs du territoire se mobilisent dans le cadre du projet « Objectif Sida Zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent » coordonné par le COREVIH Paca-Est, pour atteindre l’objectif Zéro Nouvelle Contamination d’ici 2030 (www.objectifsidazero.org).

Il faut pour cela accroitre le nombre de personnes utilisant la PrEP et maintenir les personnes vivant avec le VIH dans le soin et en bonne santé. Il faut également augmenter et répéter le dépistage du VIH, des hépatites et des autres infections sexuellement transmissibles, auprès du grand publicn et notamment envers les populations les plus exposées.

Le projet pilote « VIHTEST », lancé depuis le 1er juillet dernier et jusqu’au 30 juin 2020 par « Objectif sida zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent ! » , permet en ce sens à toutes et tous de faire un dépistage dans tous les laboratoires.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message