L’Union Européenne face au Covid-19

La célébration programmée du 70 ème anniversaire de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950 interviendra dans un contexte marqué par l’ampleur des défis sanitaires, économiques, diplomatiques et politiques que doit affronter la construction européenne.

En tant que Mouvement Européen des Alpes-Maritimes, nous réaffirmons notre conviction qu’une Union renforcée demeure la clé pour relever ces défis.

Quelle institution a pu mobiliser 100 Milliards d’€ pour soutenir les plans nationaux de chômage partiel ? C’est la Commission européenne !

Quel État a pu mobiliser en 3 ou 4 jours 750 milliards d’€ pour casser la panique des marchés financiers ? Aucun seul, c’est la Banque Centrale Européenne qui l’a fait !

Quel État pourrait mobiliser un plan de relance de près de 1 500 milliards d’€ pour l’après crise sanitaire, sans renoncer à la transition écologique ? Aucun seul, c’est le principe sur lequel viennent de tomber d’accords les 27 États membres réunis en Conseil européen et qui ont chargé la Commission européenne de le présenter pour le 6 mai prochain.

Face à une menace mondiale, la réponse ne peut être qu’à la dimension de cette ampleur. Encore une fois nous mesurons que l’État seul, replié sur lui-même dans ses frontières étriquées, ne peut pas apporter la réponse adéquate.

Et pourtant, malgré ces évidences, ses états membres avaient imprudemment limité au minimum les compétences de l’Union européenne en matière sanitaire pour conserver leur choix d’investissement et pouvoir de décision nationale dans ce domaine ! Et aujourd’hui nous le payons très cher.

L’Europe doit donc être aussi celle de la santé.

Ainsi, en dépit d’un cadre établi sur ces compétences, une coordination a pu se mettre en place dès la deuxième quinzaine de mars entre les États. Une série d’actions de solidarité a été organisée : les envois de masques et de
médecins volontaires ou encore l’accueil transfrontalier de patients dans les hôpitaux, entre l’Allemagne et la France notamment et Le rapatriement de tous les européens bloqués à l’international. Un budget européen spécifique a été alloué à la recherche médicale conjointement à la création d’une réserve stratégique de matériel pour suppléer, à l’avenir, aux pénuries de masques et de respirateurs au sein des pays.

Une aide supplémentaire substantielle est venue soutenir les pays africains. En outre, c’est aussi au niveau individuel et aux moyens de messages et de vidéos que l’esprit européen a pu s’incarner à travers des témoignages d’amitié et de soutien
entre citoyens européens sur les réseaux sociaux.

Cette épreuve politique majeure a révélé des incertitudes et des dysfonctionnements qu’il est impératif de corriger. À cet égard, il devient impératif que les dirigeants européens, qui peinent à agir de concert, s’efforcent de répondre à ce déficit de solidarité par la promotion d’une Europe plus coordonnée, plus unie et plus
audacieuse !

En frappant à l’unisson l’ensemble de nos pays, la crise mortifère du coronavirus ouvre aussi la porte à de nouveaux horizons pour les Européens : Soyons résiliants, jouons à fond la carte de l’Europe pour dépasser cette crise inouïe !

Odile MENOZZI
Présidente du Mouvement européen des Alpes-Maritimes

Partager

Laisser un commentaire