Le monde d’après des écologistes niçois : Protéger, redémarrer la vie quotidienne et restaurer notre ville

Ce matin, lors du Conseil Municipal, les deux conseillers écologistes Juliette Chesnel- Le Roux et Fabrice Découpigny pourront illustrer leur plan lors des débats autour des mesures anti-Covid. Apparemment , eux ils sont déjà lancé dans le monde d'après. C'est une petite révolution qu'ils proposent. Oyez, oyez, la course à l'échalote est lancée. Qui en sortira vainqueur ?

1- Protéger les niçois

⚫ Distribution de masques dans les écoles ;
⚫ Mise en place d’une cellule d’aide psychologique et psychique pour les victimes et leurs proches, les agents/soignants, les acteurs de la solidarité… sur-sollicités durant la crise ;
⚫ Proposition d’un hébergement individuel aux malades ou convalescents : Les personnes testées positives au Covid-19 pourront ainsi, si elles le souhaitent, disposer d’une chambre, pendant deux semaines, dans des hôtels niçois ;
⚫ Généralisation de test de dépistage pour les activités d’accueils ;
⚫ Activation d’une cellule d’écoute locale pour prendre en charge la détresse sociale ainsi que l’isolement des personnes et prévenir/relayer les cas de violences faites aux femmes, aux enfants, aux personnes vulnérables ;
⚫ Création d’un dispositif d’hébergement et de prise en charge des conjoints violents afin de maintenir les victimes dans le domicile familial. En lien avec le CCAS, mise à disposition de logements pour les femmes et les enfants victimes contraints de quitter leur domicile en urgence et soutien aux associations spécialisées qui assurent le suivi et l’accompagnement de ces victimes.

2- Redémarrer la vie quotidienne

⚫ Ouverture des marchés avec mesures de distanciation sanitaire ;
⚫ Réouverture des parcs ;
⚫ Réouverture des plages ;
⚫ Rétablir le cadencement habituel du réseau de transport (ce qui permettra de respecter les distances sanitaires) ;
⚫ Faciliter la vie des travailleurs et des soignants : système de garde solidaire, organisation de prêts de vélos pour les professions mobilisées, organiser les repos et soutenir le droit de retrait des salarié.e.s ;
⚫ Accueillir les enfants des personnels prioritaires, soignants, pompiers, policiers mais également des employés travaillant dans les EHPADs, les services funéraires et les commerces alimentaires dans toutes les écoles et crèches niçoises, et ce gratuitement. La situation des familles monoparentales et des enfants en situation de handicap doit également être prise en compte ;
⚫ Mesures immédiates d’urbanisme tactique pour créer de nouvelles pistes cyclables et des voies vertes, provisoires ou pérennes, sur la voirie automobile pour favoriser la distanciation sociale des cyclistes et des piétons.
⚫ La lecture est un moment d’évasion : Permettre l’accès aux bibliothèques et librairies. Réintégrer les livres qui ont été empruntés. Et permettre aux niçois de pouvoir emprunter des livres aux bibliothèques via un services de commande par mail ou internet. Ouvrir les librairies de quartier en respectant les règles de distanciation sociales

3- Aider notre ville à se restaurer

⚫ Remettre à plat le budget 2020 avec un budget rectifié pour tenir compte des nouvelles priorités et des réaffectations ;
⚫ Annulation et gel des grands projets (extension de l’aéroport, déplacement du MIN, nouveau Palais des Expositions, hôtel du Couvent de la visitation afin de réaffecter les fonds vers les nouvelles priorités) ;
⚫ Création d’un fonds de soutien sur le modèle du 14 juillet, à l’initiative de la ville de Nice, pour soutenir les commerces indépendants, les artisans, les restaurateurs et professionnels du secteur du tourisme.
⚫ Recenser les associations culturelles et sportives, les collectifs, les petits théâtres non subventionnés, intermittents du spectacle, artistes, festivals, etc et proposer un fonds de solidarité ;
⚫ Aider les hôteliers à héberger les étudiants en difficulté jusqu’à la fin de l’année universitaire ;
⚫ En plus des mesures gouvernementales, déblocage d’un fonds exceptionnel pour soutenir les foyers modestes en difficulté et pour compenser les pertes dues au chômage technique pour les revenus les plus modestes (< 1500 € nets) ;
⚫ Bons alimentaires mensuels d’un montant de 100 € par enfant pour les familles les plus modestes ;
⚫ Prorogation des abonnements annuels aux transports en commun, de 6 mois ;
⚫ Exonération du paiement des loyers des logements sociaux à destination des locataires niçois qui subissent une perte substantielle de revenus pendant la période de confinement ;
⚫ Prise d’un arrêté anti-expulsion pour les personnes sans solution de relogement.

Partager

Laisser un commentaire