Marche des libertés : Plus de 500 "antifa nissa"ont défilé contre l’extrême-droite

A une semaine du premier tour des élections régionales et départementales, 500 personnes ont défilé sous la bannière de la lutte contre le racisme et l'extrême droite pour dénoncer "les attaques contre les libertés" qui se multiplient selon eux à la faveur de la montée de l'extrême droite.

Des élus politiques, des syndicalistes, activistes écolos et associatifs ont défilé pour dénoncer "les attaques contre les libertés" qui se multiplient selon eux à la faveur de la montée de l’extrême droite et de lois "liberticides".

La marche s’est arrêtée pour un sit-in et une minute de silence en hommage aux personnes, hommes, femmes, enfants, naufragés en méditerranée. Le cortège s’est disloqué sans heurts Place Garibaldi. Mais les manifestants préparent d’ores et déjà d’autres marches similaires.

La "Marche" a eu lieu dans plus de 140 villes en France. Ils étaient 9 000 à Paris selon la police, mais 70 000 selon les organisateurs, lesquels ont compté au total en France 150 000 manifestants.

Partager

Laisser un commentaire