Profitez du confinement pour apprendre (ou réapprendre) le niçois

Lou Sourgentin est le magazine des amoureux du pays niçois depuis 50 ans en 2020. Il a mis en ligne une publication quotidienne sur sa page face book depuis le début du confinement et propose le 18 avril sa « leçon 32 » avec lou pilou et lou pantai, ainsi qu’un lien pour rattraper les premiers cours. Découvrez tous les jours une nouvelle leçon adaptée à chacun par thème (vocabulaire, grammaire, cuisine, animaux de compagnie, informatique...) avec une photo, un dessin, une aquarelle ancienne ! https://www.facebook.com/Lou-Sourgentin-155900037796276/

- pilou (masc.) jeu niçois.

Les participants doivent jongler, à la manière d’un footballeur, avec un volant, appelé « pilou ». Celui-ci est constitué d’une pièce de monnaie trouée de 25 centimes de l’entre-deux-guerres dans laquelle on coince un bout de papier toilette.
Le pilou a été immortalisé par Alfred Hitchcock dans le film « La Main au collet » où l’on voit deux policiers niçois jouer au pilou pendant une planque. Le Championnat du monde de Pilou se déroule à Coaraze !

- paiàssou (masc.) bouffon, pitre ...

Expression qui vient du mannequin rempli de paille que l’on projette en l’air pendant le corso du carnaval. Un « paiàssou » est par extension une personne peu futée.

- paioun (masc.) le fleuve Paillon.

« Paioun ven ! », phrase prononcée par les guetteurs du fleuve Paillon lorsqu’après un orage il risquait de noyer les « bugadiera ».

- pan (masc) le pain, on dit aussi « grissa ». Le couteau à pain est le « tahla-lesca », et le coffre à pain « la mastra ». Lou « pan bagnat » (masc.) est décrit dans le Dictionnaire de la langue niçoise de J.Eynaudi & L.Cappatti édité par l’Acadèmia Nissarda comme un « hors d’œuvre niçois » et dont je préfère ne pas donner la recette ici afin de ne pas susciter les commentaires « secant » des « rougnous » !
« aiga e pan, vida de can »

- pantai (masc.) rêve / marrit pantai (masc.) cauchemar.

- pastroui (masc.) potins, cancans.
« Lou pastroui de tanta Vitourina » NB : prononcer le « oui » de « Pastroui » comme dans le français « fenouil »).

- pèbre (masc.) poivre.

L’an pèbre. Quelque chose de très vieux, sans connaître la date exacte. Pour la petite histoire, cette expression vient d’une épidémie de "pébrine" qui a ravagé les élevages de ver à soie du quartier de Magnan en 1848 ...

- penec (masc.) sieste / « faire un bouòn penec » faire une bonne sieste.

- pessuc (masc.) pincée / pessugà pincer.

Au-delà d’être le titre d’un excellent glossaire du niçois « de carrièra », « un pessuc » est ce que l’on peut saisir entre deux doigts. D’où l’expression « es dóu pessuc », c’est du premier choix.

- pichin, petit.

« Es lou mièu pichin gari » c’est mon petit garçon. (Littéralement petite souris)

- pilha-leva, prends et va-t’en (traduction de « libre-service »).

Lou Sourgentin : Roger Rocca, président ; Jean-Michel Bessi, directeur de la rédaction ; Jacques Dalmasso, secrétaire ; Alex Benvenuto, web master http://www.sourgentin.org/

Partager

Laisser un commentaire