Solidarité, émotion et partage d’expériences au cours de la soirée de la Communauté de San Patrignano à Monaco

Solidarité, émotion et partage d’expériences, mais aussi la possibilité d’ apprécier les produits du terroir de la Comunità di San Patrignano ont été les temps forts qui ont contribué à la réussite de la première soirée gourmande imaginée en Principauté de Monaco par la marquise Maria Ghilla di Canossa, jeudi dernier dans le cadre du Meridien Beach Plaza.

Le dîner, placé sous le Patronage de l’Ambassade d’Italie à Monaco, la collaboration de l’Accademia Italiana della Cucina et la supervision de l’association Monaco Italia Hub, a permis aux invités d’accueillir Madame Francesca Zanconato Scaroni, vice-présidente de la Fondation San Patrignano, mais aussi Piero Prenna, président de la Comunità sis à Coriano, (près de Rimini en Italie) ; le président de la coopérative agricole Roberto Bezzi et Daniel, un jeune Sud-africain qui rentrera bientôt dans son pays avec une riche expérience et une formation dans l’art de la vraie pizza italienne, un métier qu’ il a eu l’opportunité d’apprendre au cours de son séjour au sein de San Patrignano.

« A ce jour, dans la communauté de San Patrignano, se trouvent 1300 jeunes qui travaillent dans différents ateliers artisanaux et de nombreux secteurs agroalimentaires, tous accompagnés par des professionnels et des éducateurs. D’une part, ces jeunes qui travaillent, reprennent conscience d’eux-mêmes et de leur rôle dans la société et d’autre part, ils acquièrent une formation professionnelle qui leur permettra d’avoir accès au monde du travail », commentait Madame Scaroni soulignant que toutes les recettes de la Comunità sont reversées pour auto-financier la structure qui ne reçoit aucun financement public "car tous les frais sont couverts par des contributions privées et en tête de file nous trouvons la famille Moratti ».

"J’espère que parmi les amis et invités présents aujourd’hui - a ajouté la Marquise di Canossa - une bonne partie d’entre eux visitera San Patrignano pour constater de visu comment les jeunes sont impliqués dans une atmosphère riche en humanité et positive, ce qui m’a moi-même convaincue de partager leur message en devenant leur ambassadeur, le premier à l’étranger !".

A la fin du repas, la soirée a été animée par une tombola dont les lots ont été confectionnés par les ateliers de la Comunità di Patrignano.

Les bénéfices seront bientôt offerts aussi aux activités de l’association BESAFE, dont tous les membres fondateurs et la Présidente Mademoiselle Camille Gottlieb, étaient présents à cette belle soirée.

San Patrignano est une maison, une famille nombreuse qui, depuis 40 ans, aide les jeunes souffrant de toxicomanie. Fondée par Vincenzo Muccioli en 1978, elle a accueilli plus de 26 000 personnes leur offrant un toit, une assistance médicale et juridique, la possibilité d’étudier, d’apprendre un métier, de changer leur vie et de revenir pleinement dans la société. Le tout gratuitement, sans frais pour l’État ou pour les familles. À San Patrignano, il y a actuellement 1 300 invités ; c’est un modèle d’entreprise sociale, conquis avec dévouement et avec une grande volonté pour des milliers d’enfants qui ont retrouvé leur dignité et le respect d’eux-mêmes. San Patrignano offre à chaque enfant la possibilité de choisir, parmi différentes possibilités d’entraînement, celui qui correspond le mieux à ses capacités. Le modèle de rétablissement passe par un parcours éducatif fondé sur la reconnaissance de valeurs universelles. Dans la mission de San Patrignano, à côté du rétablissement et de la formation, il y a la prévention, un projet renouvelé chaque année par 50 000 étudiants de toute l’Italie par le biais de visites, réunions, spectacles.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message