À Nice, l’exposition « Regards Croisés » pour sensibiliser au handicap

Le 3 décembre marque la journée internationale des personnes handicapées. À cette occasion, la Ville de Nice propose un programme d’activités culturelles dont l’exposition « Regards Croisés », belle et touchante à la fois.

Depuis quelques années maintenant, c’était le souhait de Christian Estrosi, mettre la culture à l’honneur à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées. Cette année encore, sa volonté a été exaucée.

Ce vendredi 3 décembre, à la bibliothèque Louis Nucéra, Jacques Dejeandile, conseiller municipal délégué au handicap et à l’accessibilité, a présenté l’exposition « Regards Croisés », mettant à l’honneur les résidents du foyer de la Madeleine.

Cette exposition, c’est l’histoire d’une rencontre entre les résidents, leurs éducatrices et Maf, une photographe professionnelle.

Ainsi, « Regards Croisés » consiste en une série de photos, mais pas n’importe lesquelles. La volonté derrière cette exposition était de faire en sorte que les résidents du foyer ne soient pas les simples spectateurs de ce projet, mais qu’ils en deviennent les acteurs.


« Pensée ». Photographie d’un résident par un autre résident (en bas) et photographie de ces résidents par Maf (en haut).

Dix résidents ont donc pris le temps d’échanger entre eux afin de s’intéresser à l’autre et d’entrer en relation avec lui avant de le photographier. Sous un angle, ou plutôt, sous un autre regard, Cati Salerno (Maf) les a photographiés tandis que les résidents se photographiaient entre eux, permettant ainsi de créer un double point de vue sur la vie au foyer de la Madeleine.

La réalisation de ce projet a permis aux résidents de « s’intéresser à l’autre plutôt qu’à eux-mêmes » et semble avoir été pour certains une expérience marquante. L’une des résidentes ayant participé à ce projet, et présente lors de l’exposition, a chaleureusement remercié Maf, lui déclarant qu’elle ne « l’oubliera jamais ».


« Reflet » (à gauche) et « La chambre de Jean » (à droite)

Cette exposition est à l’image de ses acteurs : touchante et authentique. Elle sera par ailleurs exposée à l’espace Magnan du 7 décembre au 21 janvier 2022, après avoir été exposée au festival PhotoMenton la semaine dernière, où elle a d’ailleurs remporté le prix du jury.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire