Annexion du comté de Nice à la France : une exposition temporaire pour fêter ses 160 ans

Elle se tiendra à hôtel de ville dans la salle de l'Union de Samedi jusqu'à dimanche. Elle a pour but de fêter la date du 14 juin 1860. Cette élection, remporté à 99,9% est une date clé pour les Niçois

" c’est une certitude, nous sommes Français" Christian Estrosi est ainsi arrivé à résumer cette visite en une phrase. Elle permet de comprendre les différentes étapes qui a permis de passer de la Savoie à l’annexion par la France.

Un multitude d’objets de collections
" Les visiteurs vont avoir un petit parcours pour comprendre comment entre le 1 avril et 14 juin 1860 les niçois ont été emmenés à prendre une décision importante : S’unir à la France" selon Jean-Pierre Barbero directeur du musée Masséna. La plupart sont des objets originaux de l’époque. on y retrouve aussi des offrandes faite par le maire de Nice à Napoléon 3 et inversement.

Suivi de célébrations d’anniversaire

une cérémonie sur le parvis du parvis du monument du Centenaire aura lieu dimanche à 10h . sera présent le préfet des alpes maritimes Bernard Gonzalez ainsi que l’Évêque de Nice .Dispositif sanitaire oblige. Le lieu pourra accueillir 500 personnes maximum. Elle sera suivi d ’une messe anniversaire présidé par Monseigneur André Marceaux. Durant cette messe , il sera accompagné de reconstituteurs de l’armée venu de Draguignan. il tireront trois coups de canon sur le monument du centenaire .Le dernier sera tiré sur la colline du Château à 12h

Un prolongement de l’exposition prévu en Septembre

Elle se déroulera du 12 Septembre jusqu’au 30 novembre à la villa Masséna. Elle va retracer intégralité de la visite du 12 et 13 septembre à travers le parcours et les grands moments de la visite de l’empereur Napoléon 3. A l’époque, Il a été reçu par le maire de Nice François Malausséna. " Parmi cela, il y a la fête qui y a eu à l’opéra , la rencontre des maires de la Métropole à la préfecture. On va aborder la vie de l’époque, la ville musicale ainsi que les constructions comme le pont Napoléon 3 qui relie Saint-Laurent du Var à Nice."

Une volonté du devoir de mémoire

La mairie ainsi que le musée Masséna ont voulu travailler ensemble pour mettre en avant leurs connaissances. L’objectif est d’apporter un éclairage différent sur l’évolution de la commune. " on a été amené à réfléchir sur le contexte actuel et qu’est être niçois en 2020. Pourquoi les niçois ont fait ce choix du rattachement et que cela nous apporté. ça nous a apporté par exemple la gare en 1864 et tout ce qui touche aux infrastructures. Il est important d’aborder ce patrimoine pour expliquer aux jeunes générations leurs racines et comment aborder notre avenir."

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire