La 12e édition des Journées européennes de l’Archéologie

La 12e édition des Journées européennes de l’archéologie (JEA), ces vendredi, samedi et dimanche, confiée par le ministère de la Culture à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), offre une occasion unique de plonger dans l’archéologie du XXIe siècle.

Ces journées ont pour objectif de sensibiliser le public à la richesse et à la diversité du patrimoine archéologique, aux résultats de la recherche ainsi qu’à ses différentes disciplines et méthodes.

Depuis 2010, les Journées nationales de l’archéologie sensibilisent le grand public à la diversité du patrimoine archéologique, aux résultats de la recherche et aux différentes spécialisations et méthodes de fouilles. En 2020, elles deviennent les Journées européennes de l’archéologie (JEA) auxquelles 47 pays membres du Conseil de l’Europe sont désormais conviés à participer.

Comme chaque année depuis 11 ans, tous les acteurs du monde de l’archéologie se mobilisent pour faire découvrir au plus grand nombre les richesses et les coulisses de cette science. Archéologues et chercheurs se succéderont pour animer des ateliers et échanger avec vous sur leurs expériences, leurs spécialités et leurs dernières découvertes…

Au programme : découverte de la Préhistoire et de l’Archéologie de façon ludique et interactive : parures préhistoriques, atelier d’allumage du feu, découverte de jeux romains. Nombreux ateliers et animations sur toutes les disciplines de l’Archéologie : céramique, fouille de sépulture, fouille sous-marine. Des visites de sites, des parcours guidés. Présentation des métiers de l’archéologie*

Deux expositions temporaires des Musées d’Archéologie sont proposées :

Maintenant, l’origine au Musée de Préhistoire Terra Amata (du 19 juin au 21 septembre)

Depuis plusieurs années, Martin Miguel développe un travail sur l’origine de l’Art et sur sa nature même. De Lascaux à Chauvet, il interroge les chefs-d’œuvre de l’art préhistorique en réalisant des œuvres en béton et en papier qui reprennent les formes des figures de l’art pariétal paléolithique.

Sosno squatte l’Antique – Musée d’Archéologie de Nice / Cimiez (jusqu’au 23 janvier 2022 )

Artiste reconnu, peintre, photographe, sculpteur et théoricien de son propre cheminement artistique, Sacha Sosno fait l’objet de cette grande exposition sur le site antique de l’ancienne cité de Cemenelum. Plus de 70 œuvres sont ainsi présentées in situ, exposées parmi les vestiges romains et dans les salles du musée.

* + d’infos sur le programme : journees-archeologie.fr et nice.fr

Partager

Laisser un commentaire