La conservation patrimoniale à l’honneur dans une exposition

Vendredi dernier, l'exposition "Le ravalement et la conservation patrimoniale à Nice" a été inaugurée au Centre du Patrimoine, en présence de Jean-Luc Gagliolo, Conseiller municipal délégué au patrimoine historique, à l’archéologie, aux archives, à la littérature, à la lutte contre l’illettrisme, au théâtre, à la langue niçoise et à l’accueil des nouveaux Niçois. Elle est à découvrir jusqu'au 30 août.

Cette exposition rassemble plusieurs exemples de travaux de restauration, de restitution ou de ravalement effectués à Nice et raconte, pour chacun des projets, un fragment de la culture niçoise. Organisée par ordre chronologique, elle vous fera découvrir l’importance de l’architecture, en ce qu’elle peut améliorer la vie des habitants d’une ville, en redonnant de la splendeur à l’urbanisme. Plus précisément, l’architecte doit toujours garder trois mots à l’esprit : le Beau, le Vrai et l’Utile. Pour mener à bien des travaux de ravalement, il doit synthétiser des besoins, et apporter des solutions dans le but de rendre à un bâtiment sa beauté d’origine.

L’exposition présente la transformation de certains lieux emblématiques de Nice, comme la Place Masséna ou Garibaldi. Elle dévoile également des réalisations de villas privées ou d’immeubles de copropriétés. « Cette exposition est conçue pour montrer la diversité de l’art, des artisans et des fesquistes », a commenté Jean-Luc Gagliolo. On apprend, enfin, la procédure légale pour effectuer ce type de travaux.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message